En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Frick Collection

Musée américain, sur la 5e avenue, à New York.

Cette collection fut réunie par Henry Clay Frick (1849-1919), riche industriel de Pittsburgh, qui dirigea les industries de Carnegie et fit fortune dans l'acier et le charbon. L'hôtel qui l'abrite fut construit en 1913 dans le style néoclassique français par l'architecte Thomas Hastings, pour servir à la fois de résidence et de galerie. L'épouse de Henry Clay Frick y vécut jusqu'à sa mort, en 1931.

Ouverte au public en 1935, la collection est installée au rez-de-chaussée de l'ancienne demeure. Elle possède des pièces exceptionnelles parmi lesquelles trois œuvres de Vermeer (le Soldat et la jeune fille riant, la Leçon de musique, le Portail de Valenciennes), un Autoportrait de Rembrandt, la Purification du Temple par le Greco, Un portrait d'homme par Hans Memling et les Trois soldats de Bruegel l'Ancien. Le salon Boucher, aménagé comme un boudoir français du xviiie s., expose huit panneaux représentant les Arts et les sciences. Une salle est dédiée à Fragonard avec une série de onze tableaux, intitulée les Progrès de l'Amour. Le musée abrite également des chefs-d'œuvres de Frans Hals, de Thomas Gainsborough, de J.M.W. Turner, de Giovanni Bellini, d'Holbein le Jeune, du Titien et d'Antoine Coysevox, ainsi que de nombreux exemples de mobilier français du xviiie s. réalisés par Jean-Henri Riesener et André Boulle.