En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

La Folle Journée

Festival de musique classique qui se déroule chaque année, en hiver, depuis 1995, à → Nantes et dans plusieurs autres villes de la Région Pays de la Loire.

L'originalité du projet

Cette manifestation repose sur un choix novateur : offrir sur la durée d’une journée (maintenant étendue à plusieurs jours) et dans un même lieu, une multitude de concerts courts, 45 minutes, à un tarif modeste, ainsi que des manifestations complémentaires, films et conférences essentiellement ; faciliter ainsi l’accès à la musique classique pour un très large public, dans une ambiance de fête, loin du formalisme des concerts traditionnels.

C’est la Cité internationale des Congrès de Nantes qui est le site de La Folle Journée dans des salles allant de 80 à 1900 places, tandis que le hall accueille aussi ponctuellement des musiciens. Ceux-ci acceptent de jouer dans des conditions inhabituelles, souvent plusieurs programmes, certains pouvant être donnés à plusieurs reprises. Ce challenge les mobilise d’une façon particulière et les pousse à se dépasser.

La situation permet aussi de multiples rencontres notamment entre musiciens professionnels et musiciens amateurs. Environ 70 formations d’amateurs participent à l'entreprise et, pour certaines, se produisent, après avoir souvent bénéficié d’une aide dans le travail préparatoire. Dans les écoles de Musique, à l’université et dans les établissements scolaires, dans les hôpitaux et dans les prisons, des activités préparent et prolongent les concerts de la Folle Journée, contribuant à la richesse et à la diversité de la vie musicale locale.

Les entreprises et les médias, locaux et nationaux relaient cette entreprise qui a maintenant pris une ampleur internationale. Les acteurs locaux sont très fortement engagés dans le projet, en particulier la ville de Nantes, premier actionnaire (61 %) de la Société Anonyme d’Économie Mixte Locale (SAEML) qui produit La Folle Journée. Elle est suivie par le Conseil Régional des Pays de la Loire, dont l'implication prend de multiples formes, qui vont de la mise en place de la Folle Journée dans 11 villes des 5 départements à la création d'une tarification spéciale sur les TER pour faciliter l’accès aux concerts, illustrant le mélange de pragmatisme et de convivialité qui caractérise cette manifestation.

Par ailleurs, depuis plusieurs années déjà, la Folle Journée voyage dans le monde entier, Espagne, Portugal, Pologne, Japon, Brésil notamment.

Le fondateur, René Martin

Breton d’origine modeste, René Martin, jeune passionné de jazz, a abordé la musique classique par les quatuors à cordes de Bartók, via la biographie de Charlie Mingus ; ce dernier, sur son lit d’hôpital, à la fin de sa vie, les a entendu à la radio et a commenté « mais c’est la musique que j’ai toujours cherché à faire ».

Ayant, de son aveu même « la passion de découvrir une musique et de la faire partager », René Martin, après des études de gestion et d’administration des entreprises et des études de musique, fonde à Nantes le CREA, Centre de Créations et d’Études Artistiques dont il est directeur artistique depuis 1979 et dans le cadre duquel il organise des concerts.

Par ailleurs, il crée le festival de la Roque d’Anthéron en 1981 et organise, en 1988, le festival de la Grange de Meslay, près de Tours, à la demande de Sviatoslav Richter. Nombre d’autres initiatives s’y ajoutent, comme la création des Moments musicaux de l’Hermitage, à la Baule, ou la direction artistique de l’Abbaye Royale de Fontevraud.

En 1995, avec pour objectif de faire venir autant de monde pour écouter de la musique classique que pour les concerts de rock, mais « en respectant le côté intimiste de la musique classique, avec cette connivence entre le public et les artistes », René Martin invente la Folle Journée, d'après le sous-titre de la pièce de Beaumarchais, le Mariage de Figaro, sujet repris par Mozart dans les Noces de Figaro. C’est en effet à Mozart qu’est consacrée la première Folle Journée, attirant plus de 18 000 personnes, dont plus de la moitié n’étaient jamais allées auparavant à un concert classique.

Depuis sa création, le succès ne se dément pas. Inscrit dans les chiffres, en constante progression, avec largement plus de 50 000 spectateurs pour Nantes et les villes de la Région, il se marque aussi dans la continuité : plus de la moitié du public revient d’année en année.

Les éditions de La Folle Journée

1995 Mozart

1996 Beethoven

1997 Schubert

1998 Brahms

1999 Hector, Gabriel, Maurice et les autres

2000 Bach

2001 La folle Journée d’Ivan Ilitch

2002 Haydn et Mozart

2003 De Monteverdi à Vivaldi

2004 Chopin, Schumann, List et Mendelssohn

2005 Beethoven et ses amis

2006 L’Harmonie des Nations

2007 L’harmonie des peuples

2008 Schubert dans tous ses états

2009 de Schütz à Bach

2010 L’Univers de Chopin

2011 Les Titans, de Brahms à Strauss