En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Fenrir

Dans la mythologie des anciens Germains, loup géant, fils de Loki « le Malfaisant », et de l'ogresse Angerboda.

Au commencement, les Ases (dieux) l'élevèrent, mais ils finirent par s'inquiéter de sa puissance. En effet, au fur et à mesure des années, il devenait de plus en plus gros et de plus en plus agressif envers eux au point qu'aucun d'eux n'osait plus l'approcher, sauf Tyr, le dieu de la guerre, qui l'avait nourri quand il était petit. Ils décidèrent donc de l'enchaîner ; prétextant un jeu, ils le défièrent tout d'abord de briser une chaîne très grosse et très solide, avec laquelle on l'attacha, et que Fenrir brisa aussitôt sans aucun effort ; une deuxième chaîne, encore plus grosse et plus solide n'offrit pas plus de résistance ; les Ases défièrent alors Fenrir de briser un mince fil magique que les nains, à leur demande, avaient confectionné avec le bruit de pas d'un chat, de la barbe de femme, des tendons d'ours, des racines de montagne, du souffle des poissons et de la salive des oiseaux. Mais, voyant un lien si mince, Fenrir se méfia et demanda, en gage de sa délivrance, qu'un des dieux plaçât sa main droite dans sa gueule pendant l'épreuve. Les dieux hésitèrent, mais Tyr tendit sa main, qu'il plaça dans la gueule de Fenrir. Après que celui-ci eut été incapable de rompre le lien magique à l'aide duquel on l'avait attaché, les dieux refusèrent de le délivrer. Alors Fenrir referma sa gueule et trancha la main de Tyr, qui devint ainsi un dieu manchot.

Les dieux attachèrent alors Fenrir à un énorme rocher ; depuis, il hurle et la bave qu'il laisse couler a donné naissance au fleuve Van. Mais la légende mythologique ajoute qu'au jour de la fin du monde (Ragnarok), Fenrir parviendra à briser sa chaîne et, après avoir mangé le Soleil et la Lune, montera à l'assaut du Walhalla, où il tuera Odin.

Le fils d'Odin, Vidar, « le Dieu silencieux », vengera le meurtre de son père en arrachant la tête du monstre d'un coup de brodequin magique.