En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Chapelle Palatine

Aix-la-Chapelle (commencée au viiie s.).

Symbole de la renaissance culturelle carolingienne, la Chapelle Palatine d'Aix-la-Chapelle constitue le cœur d'un projet d'urbanisme unique depuis l'Antiquité.

En 794, Charlemagne décida de fixer sa cour à Aix-la-Chapelle, agréable ville d'eau, d'en faire sa capitale et d'y édifier un complexe palatial dont le chantier fut confié à Eudes de Metz.

Témoin d'un retour délibéré à l'art antique, la chapelle, seul élément subsistant de l'ensemble, est inspirée de l'église Saint-Vital de Ravenne, comme en témoignent son plan centré inscrivant un octogone dans un polygone à seize côtés, ses deux étages à tribunes et sa voûte d'arêtes.

Le décor sculpté fut en partie réalisé sur place, mais le reste, ainsi que les colonnes de marbre, fut pris à Rome et à Ravenne. Le programme décoratif, tiré de l'Apocalypse, reflétait la symbolique des nombres qui avait présidé à la conception du bâtiment. La mosaïque de la coupole, très endommagée, représentait une théophanie. Des balustrades et des portes de bronze complétaient la décoration.

Au xive s., la chapelle fut flanquée d'une tour gothique, à l'est, et au siècle suivant, elle fut pourvue d'un nouveau chœur.