En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

djebel Barkal

en arabe la montagne pure

Plateau isolé du Soudan, sur la rive droite du Nil, près de la 4e cataracte ; site archéologique inscrit par l'Unesco sur la liste du Patrimoine mondial.

Le djebel Barkal était la montagne sainte de la culture napatéenne ; c'est là que les pharaons égyptiens qui avaient construit la ville de Napata situaient la résidence de leur dieu national, Amon de Thèbes.

Outre une nécropole avec des tombeaux en pyramides, le site conserve les vestiges d'un grand sanctuaire avec les ruines des temples d'Amon de Napata, construit par Toutankhamon et remanié par le pharaon Taharqa, d'Amon de Karnak, des déesses Mout, Hathor et Tefnout, de palais (palais du roi Natakamani, ier siècle de notre ère), et de bâtiments d'habitation. Tous les sites appartiennent aux cultures napatéenne (du viiie au ive s. avant notre ère) et méroïtique (270 avant J.-C. à 350 après J.-C.), de l'époque du second royaume nubien de Koush.