En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Banqueting Hall

Palais de Whitehall, Londres (1619-1622).

Réalisée à partir de 1619 par l'architecte Inigo Jones, qui occupe la charge de surintendant des Bâtiments du roi, la reconstruction de la « salle des Banquets » du palais de Whitehall donne l'occasion à cet artiste aux multiples talents de produire l'un de ses chefs-d'œuvre.

Ce bâtiment, inspiré de la « Salle égyptienne » de Palladio, est formé par la superposition d'un soubassement à bossages très dépouillé et de deux étages ; ceux-ci sont rythmés par des pilastres, sur les côtés, et des colonnes engagées au centre de la façade qui respectent la superposition des ordres caractéristique de l'architecture classique italienne. Le fort entablement qui sépare chaque niveau ainsi que la balustrade qui couronne l'édifice sont une réminiscence de l'art français contemporain, que Jones a pu observer lors d'un voyage à Paris en 1609. Bien que librement inspirée de Palladio, la salle des Banquets a permis aux Anglais de découvrir la pureté de l'architecture italienne et à Inigo Jones d'élaborer une œuvre architecturale qui rompt totalement avec le style Tudor, dont la complexité dominait jusque-là l'architecture anglaise.

L'intérieur de ce bâtiment au classicisme épuré se présente sous l'aspect d'une galerie qui sera décorée par le très baroque Rubens, de 1629 à 1634, d'une série de neuf compositions à la gloire du roi Jacques Ier.