Identifiez-vous ou Créez un compte

Béringie

Reconstitution d'un mammouth
Reconstitution d'un mammouth

Nom donné à l'isthme qui, à plusieurs reprises pendant les glaciations du quaternaire, a réuni l'Asie et l'Amérique, à l'emplacement détroit de Béring.

À plusieurs époques des glaciations du quaternaires, le niveau de la mer s’est considérablement abaissé – jusqu’à 120 m au-dessous de son niveau actuel il y a environ 20 000 ans. Des terres se sont ainsi retrouvées asséchées en plusieurs points du globe.

C’est le cas de la vaste langue de terre, large de 1 000 à 2 000 km et dont le détroit de Béring marque le centre, qui relie les continents asiatique et américain. Les deux dernières périodes d’existence de la Béringie s’étendent, approximativement, de – 60 000 à - 20 000 et de – 17 000 à – 12 000.

En termes de paysages, la Béringie, en grande partie ou totalement dépourvue de glace, était couverte de steppe herbeuse, et parcourue de grands mammifères herbivores, tels que le mammouth laineux et le bison.

Des indices archéologiques, complétés par des études génétiques des populations américaines actuelles, montrent que des populations venues de Sibérie se sont installées en Béringie il y a 15 000 à 23 000 ans. Elles seraient soit arrivées à pied, soit en naviguant le long des côtes (cabotage). Après quelque temps, elles sont ensuite passées en Amérique du Nord (Alaska et Yukon), initiant son peuplement, et peut-être celui de l’intégralité du continent américain (→ Amérique). Selon certains auteurs, des hommes venus en bateau depuis l’Australasie auraient pu dans un second temps se mêler à ceux déjà installés en Béringie.