En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Béhémoth

mot hébreu la Bête, le Bestial

Monstre mythologique dont le nom apparaît dans la Bible, au chapitre 40, versets 15-20 du livre de Job.

« Voici donc le Bestial. Je l'ai fait comme je t'ai fait. Il mange de l'herbe comme le bœuf. / Vois quelle force dans sa croupe et cette vigueur dans les muscles de son ventre ! / Il raidit sa queue comme un cèdre, ses cuisses sont tressées de tendons. / Ses os sont des tubes de bronze, ses côtes de fer forgé. / C'est lui le chef-d'œuvre de Dieu, mais son auteur le menaça du glaive. / Aussi est-ce du foin que lui servent les montagnes, et autour de lui se jouent les bêtes des champs. / Il se couche sous les jujubiers, sous le couvert des roseaux et des marais. / Les jujubiers le protègent de leur ombre, les peupliers de la rivière l'entourent. / Le fleuve se déchaîne mais lui ne s'émeut pas. Un Jourdain lui jaillirait à la gueule sans qu'il bronche. / Quelqu'un pourtant lui fera front et s'emparera de lui, l'entravera et lui percera le naseau. »

Il semble désigner l'hippopotame, un des nombreux animaux adorés par les anciens Égyptiens. Une tradition rabbinique voit en lui une image de l'Adversaire (le démon), tandis qu'une autre exégèse voit dans ce passage une leçon de modestie donnée à l'homme : Dieu a créé des animaux inutiles à l'homme ; c'est donc que l'homme n'est pas la mesure de toutes choses, ni la norme à laquelle devrait se plier la sagesse de Dieu.