En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

musée des Arts décoratifs

Musée parisien, installé dans l'aile et le pavillon de Marsan du palais du Louvre (Ier arrondissement) et retraçant l'évolution du goût et des formes.

Le musée des Arts décoratifs vise à révéler et à souligner les rapports existants, à travers les époques, entre les objets et la société pour laquelle ils ont été créés. Ses collections vont du Moyen Âge à nos jours et rassemblent un ensemble unique de meubles, de peintures et d'objets d'art des xviie, xviiie et xixe s.

Née en 1863, l'Union centrale des Beaux-Arts appliqués à l'industrie, se proposait « d'entretenir en France la culture des arts qui poursuivent la réalisation du beau dans l'utile ». Ses créateurs (artistes, industriels et amateurs) entendaient lutter contre la médiocrité des objets et du décor de la vie quotidienne. Parallèlement, le musée des Arts décoratifs fut constitué, en 1877, par une association dont le but était de stimuler la création contemporaine en montrant les plus belles œuvres du passé au public, et de le rendre ainsi plus exigeant. Ces deux sociétés fusionnèrent en 1880, et l'Union centrale des Arts décoratifs (l'UCAD) ainsi créée fut reconnue d'utilité publique. En 1905, elle s'installa au Pavillon de Marsan, rue de Rivoli, et une convention fut passée avec l'État.

Très attachée à son autonomie, l'Union centrale reste une association de droit privé, même si son financement dépend en grande partie de l'État. Elle est à la tête des quatre musées suivants : musée des Arts décoratifs, musée Nissim de Camondo, musée des Arts de la mode, et musée de la Publicité. En outre, elle dirige deux écoles d'arts, l'école Camondo et le Centre des Arts du livre et de l'estampe, une bibliothèque et une association.

En 1985-1990, d'importants travaux de rénovation ont permis de doter le musée des Arts décoratifs de structures muséographiques modernes, et de mettre en valeur le bâtiment de l'architecte Hector Lefuel (architecte du Louvre de Napoléon III), réaménagé au début du siècle par Redon. Depuis 1996, d'importants travaux de rénovation et d'extension du musée se poursuivent dans le cadre du projet du Grand Louvre.

Les collections du musée conservent environ deux cent vingt mille œuvres, essentiellement issues de donations. Il en résulte une extrême diversité des collections, qui reflètent le goût des amateurs pour lesquels le musée existe et qui témoignent de huit siècle d'art de vivre en France.