En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Ajax le Petit

Dans la légende mythologique grecque, fils d'Oïlée, roi des Locriens.

Cousin d'Achille et d'Ajax le Grand, il se distingue d'eux non seulement par sa petite taille, mais aussi par son impiété.

Après la prise de Troie, lors du sac de la ville, il poursuivit Cassandre jusque dans le temple d'Athéna et s'empara de la statue de la déesse que la princesse étreignait pour se protéger. Outrés de ce sacrilège, les Grecs voulurent le lapider mais Ajax parvint à s'enfuir. Athéna, courroucée, demanda à Zeus de soulever une tempête lors du retour de la flotte grecque et de nombreux navires vinrent s'éventrer sur les écueils du cap Capharée. Cependant, après le naufrage de son bateau, foudroyé par Athéna, Ajax, encore une fois, échappa à la mort en nageant jusqu'à un rocher d'où il brava de nouveau les dieux. Dans sa colère, Poséidon, qui jusque-là l'avait protégé, ouvrit le récif d'un coup de son trident et Ajax fut englouti par les flots.

Athéna, dont la fureur n'était pas pour autant apaisée, se tourna alors contre la patrie d'Ajax : frappés par la peste, les Locriens consultèrent l'oracle de Delphes qui leur fit savoir que, pour expier les crimes de leur prince, ils devraient désormais consacrer annuellement deux vierges au service du temple d'Athéna. Celles-ci devaient gagner clandestinement le temple de la déesse, car sur leur chemin, elles risquaient de trouver la mort. Selon la légende, cette coutume fut respectée durant mille ans.