En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Aborigènes

Aborigènes d'Australie
Aborigènes d'Australie

Populations autochtones d'Australie (plus de 450 000), où ils se sont établis il y a 40 000 ans.

Les Aborigènes sont les descendants de groupes de chasseurs-cueilleurs nomades. Dès la colonisation de l’Australie, ils ont été victimes d’entreprises d’extermination, les survivants étant cantonnés dans des réserves sur les terres les plus pauvres, où ils sont souvent entrés en conflit avec les compagnies minières chargées d’y faire de la prospection.


Dans les années 1990, ils ont obtenu la reconnaissance d’un droit au sol et, en 2008, ils ont reçu les excuses officielles du gouvernement australien, qui a en outre déploré « les souffrances subies par ces générations volées ». Jusqu’aux années 1970, en effet, des milliers d’enfants avaient été enlevés à leurs familles à des fins d’assimilation.

ETHNOLOGIE

Peuple très religieux, les Aborigènes ont le culte des ancêtres et des totems. Ils ont aussi, au cœur du continent, une montagne sacrée, bloc gréseux de près de 900 m de haut, qu’ils nomment Uluru et qu’ils vénèrent comme le nombril du monde – car c’est là que leur histoire a commencé. Un concept commun à tous les groupes est celui de « Temps du rêve » (Dreamtime), assimilé au temps mythique de la création dont le processus est toujours à l’œuvre. Pour les Aborigènes, la terre est un livre sacré, et chaque trait du paysage porte l’empreinte laissée par les esprits créateurs – tel le Serpent arc-en-ciel – de ce temps. C’est en quittant le monde des vivants que ces esprits ont formé Uluru, afin que les hommes communiquent avec eux en entrant dans le « rêve » – car c’est par le rêve que les esprits font connaître aux hommes leurs actions, dont le souvenir se transmet de génération en génération.

Les rites, mêlant chants, danses et peintures corporelles, sont là pour maintenir le lien entre le monde des vivants et celui des héros fondateurs. On les accomplit au son du didjeridoo, dont l’origine remonte à l’âge de pierre. Souvent peint de motifs abstraits très colorés, cet instrument de musique est en symbiose avec la magie des chants invoquant le Temps du rêve.

Remarquables peintres sur écorce et sur tissu (batiks), les Aborigènes sont aussi les auteurs de gravures sur roche, datant parfois de plus de 3 000 ans. Leur armement traditionnel est composé de lances projetées au moyen du propulseur, de bâtons de jet (boomerangs) et de boucliers.