En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

système ABO

Table de compatibilité des groupes sanguins
Table de compatibilité des groupes sanguins

Ensemble de quatre groupes sanguins érythrocytaires découverts en 1900 par Landsteiner, et qui sont à la base de la transfusion sanguine.

Ce système est représenté par deux antigènes, A (lui-même subdivisé en deux sous-groupes A1 et A2) et B, qui définissent quatre groupes sanguins selon l'antigène qui est présent sur les globules rouges : groupe A lorsque l'antigène A est seul présent, groupe B lorsque l'antigène B est seul présent, groupe AB lorsque les antigènes A et B sont tous les deux présents, groupe O lorsque aucun des deux antigènes n'est présent. Les fréquences en France sont : groupe A, 45 % ; groupe B, 9 % ; groupe O, 43 % ; groupe AB, 3 %.

Le sérum des sujets de chaque groupe contient l'anticorps correspondant à l'antigène que ses globules rouges ne possèdent pas. Le sérum du groupe A contient l'anticorps anti-B, celui du groupe B l'anticorps anti-A, celui du groupe O les anticorps anti-A et anti-B. Le sérum du groupe AB ne contient aucun anticorps.

Au cours d'une transfusion sanguine, sous peine d'accidents hémolytiques graves, parfois mortels, on ne doit pas injecter du sang contenant l'antigène au sujet qui possède dans son sérum l'anticorps correspondant à cet antigène. Le sang des sujets du groupe O (qui ne possède aucun antigène sur les hématies) peut être injecté à tout le monde (le groupe O est donneur universel). Le groupe AB qui, lui, ne contient aucun anticorps dans le sérum est receveur universel.

La transmission héréditaire des antigènes A et B suit les lois de Mendel, les gènes des groupes des systèmes ABO étant portés par le chromosome n° 9. A et B sont dominants par rapports à O. Les sujets du groupe O sont donc toujours homozygotes et ceux du groupe AB toujours hétérozygotes. Mais les sujets A et B peuvent être homozygotes (AA, BB) ou hétérozygotes (AO, BO), ce qui limite considérablement la valeur du système ABO pour la recherche de la paternité.

En dehors des globules rouges, les antigènes A et B sont largement répandus dans différents tissus. Ils constituent donc un important système d'histocompatibilité et jouent un rôle essentiel dans les greffes et transplantations d'organes.