En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Nièvre (58)

Bourgogne, le parc du Morvan
Bourgogne, le parc du Morvan

Département de la Région Bourgogne.
Le département appartient à l'académie de Dijon, à la cour d'appel de Bourges, à la zone de défense Est.

  • Chef-lieu de département : Nevers
  • Chefs-lieux d'arrondissements : Château-Chinon, Clamecy, Cosne-Cours-sur-Loire
  • Nombre d'arrondissements : 4
  • Nombre de cantons : 32
  • Nombre de communes : 312
  • Superficie : 6 817 km2
  • Population : 219 584 hab. (recensement de 2010)
  • Nom des habitants : Nivernais

Le département est limité à l'ouest par la Loire et l'Allier, dont les larges vallées constituent le Val du Nivernais, pays d'élevage reproducteur et naisseur de charolais. Le centre du département est fragmenté en blocs faillés parallèles, d'orientation majeure N.-S., blocs de roches calcaires ou horsts cristallins qui forment le Nivernais proprement dit et culminent à 452 m. Le paysage est fréquemment forestier et bocager ; l'élevage naisseur domine, tout comme dans le Bazois, dépression argileuse couverte d'herbages et contact entre le Nivernais et le Morvan, dont le département occupe la partie occidentale. Les cultures ne jouent un grand rôle que très localement (vignobles de Pouilly-sur-Loire). Le Morvan, très arrosé, a un climat et un aspect montagnards, malgré un relief peu marqué, dont les lourdes ondulations boisées sont de plus en plus dépeuplées.

La Nièvre est le moins peuplé et le moins vaste des quatre départements de la Région Bourgogne. La densité de population y est faible (le tiers de moyenne nationale), le nombre d'habitants continue de diminuer et la population vieillit. Près de la moitié des habitants sont des ruraux.

L'activité industrielle est l'héritière d'une métallurgie antérieure au xvie s. et florissante au xixe s. Le minerai de fer, le bois et le charbon (vers Decize-La Machine) locaux sont à l'origine de cette production, spécialisée dans la sidérurgie fine depuis le début du xxe s. (Imphy). Aujourd'hui, la Nièvre possède surtout des constructions mécaniques (Fourchambault, Nevers, Cosne-Cours-sur-Loire) et électriques. L'industrie chimique (Clamecy, Prémery, Nevers), celle du caoutchouc manufacturé (Decize, Nevers), la céramique et le travail du bois sont aussi présents. La Nièvre possède des stations thermales (Pougues-les-Eaux, Saint-Honoré-les-Bains) et bénéficie d'importants mouvements touristiques, en particulier au N.-N.-E., dans le Morvan (et son parc naturel régional), proche ici de l'autoroute du Soleil (vers la vallée du Rhône).