En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Lozère (48)

Languedoc-Roussillon, les Cévennes
Languedoc-Roussillon, les Cévennes

Département de la Région Languedoc-Roussillon.
Le département appartient à l'académie de Montpellier, à la cour d'appel de Nîmes, à la zone de défense Sud.

  • Chef-lieu de département : Mende
  • Chef-lieu d'arrondissement : Florac
  • Nombre d'arrondissements : 2
  • Nombre de cantons : 25
  • Nombre de communes : 185
  • Superficie : 5 167 km2
  • Population : 77 082 hab. (recensement de 2010)
  • Nom des habitants : Lozériens

Ce département montagnard comptait 145 000 habitants (le double de la population actuelle) en 1851, et n'a cessé de se dépeupler depuis. D'une grande variété de paysages, il englobe : au N., les montagnes cristallines de la Margeride et les plateaux cristallins du Gévaudan ; au N.-O., les plateaux volcaniques de l'Aubrac ; au S.-E., les Cévennes, avec le mont Lozère (1 699 m) et le Bougès (1 424 m). Au S.-O., les Grands Causses introduisent un paysage totalement différent de plateaux calcaires karstifiés (Sauveterre, Méjean) et de gorges profondes (Lot, Tarn) et une économie fondée sur les terrains de parcours pour ovins (production de lait pour les fromageries de Roquefort-sur-Soulzon, en Aveyron). Ailleurs, les bovins l'emportent, et les cultures dans les bassins se sont révélées insuffisantes pour fixer une population traditionnellement tournée vers les villes proches et le vignoble du bas Languedoc. L'industrie est quasiment inexistante. La promotion touristique, englobant en partie le parc national des Cévennes, ne suffit pas à revivifier la Lozère, le moins peuplé en valeur absolue et en valeur relative (14 habitants par km2 en moyenne) des départements métropolitains, qui a perdu la moitié de sa population en un siècle, mais qui a toutefois enregistré un solde démographique légèrement positif entre 1990 et 1999. Mende est la seule ville qui dépasse 7 000 habitants.