En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Côtes-d'Armor (22)

jusqu'en 1990 Côtes-du-Nord

Bretagne, l'île de Bréhat
Bretagne, l'île de Bréhat

Département de la Région Bretagne.
Le département appartient à l'académie et à la cour d'appel de Rennes, à la zone de défense Ouest.

  • Chef-lieu de département : Saint-Brieuc
  • Chefs-lieux d'arrondissements : Dinan, Guingamp, Lannion
  • Nombre d'arrondissements : 4
  • Nombre de cantons : 52
  • Nombre de communes : 373
  • Superficie : 6 878 km2
  • Population : 591 641 hab. (recensement de 2010)
  • Nom des habitants : Costarmoricains

C'est un pays de collines, plus élevées dans le sud (extrémité orientale des monts d'Arrée, landes du Mené), limitées au N. par une côte à rias, surtout rocheuse, où alternent saillants (Trégorrois) et rentrants (baie de Saint-Brieuc). C'est le moins peuplé des départements bretons et celui qui a connu l'émigration la plus précoce et la plus massive. C'est également le département le moins industrialisé ; la croissance urbaine et industrielle récente y a cependant été plus équilibrée qu'ailleurs entre les principaux pôles urbains : Saint-Brieuc, Lannion, Guingamp, Dinan et Loudéac.

Les activités principales concernent l'agriculture et l'élevage : porcs, volailles et bovins (œufs et lait). Des légumes et des primeurs sont produits en zone littorale (secteur de Paimpol principalement). Le développement des productions animales sous la forme d'ateliers « hors sol » approvisionnés à partir d'aliments du bétail a été spectaculaire dans la région de Lamballe. Cette croissance agricole a permis la mise en place d'industries agro-alimentaires : alimentation animale, abattage bovin et porcin, charcuterie-salaison. Si la pêche ne constitue qu'une activité secondaire, dispersée dans de petits ports artisanaux (dont le principal est Erquy) et complétée par l'ostréiculture et la mytiliculture, le tourisme littoral dispose de nombreuses stations balnéaires (Perros-Guirec et la côte de Granit rose, Binic et Étables, Pléneuf-Val-André, Saint-Cast et Saint-Jacut, etc.). La faiblesse de l'industrialisation en dehors de l'agroalimentaire, malgré des réalisations spectaculaires (électronique à Lannion), explique que l'émigration a longtemps perduré. Aujourd'hui, la croissance de la population a légèrement repris.

Au-delà de ces traits généraux, le département oppose des régions très contrastées : le Trégorrois, à la fois légumier, électronique et touristique, le Sud-Ouest cornouaillais, profondément rural et vieilli, le secteur de Lamballe, agricole, le pays de Rance et de Dinan, le Mené « montagneux » (339 m au Bel-Air), autrefois déshérité et partiellement couvert de landes, aujourd'hui réanimé à la suite d'actions de développement rural.