En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

royaume de Thessalonique

État latin créé au lendemain de la quatrième croisade et s'étendant sur une partie de la Thrace et de la Macédoine et sur la Thessalie (1204-1224).

Constitué en 1204 en faveur de Boniface Ier, marquis de Montferrat, il aurait été, en fait, fondé par Boniface à l'appel des habitants de la ville. L'empereur Baudoin Ier de Flandre ayant tenté d'occuper lui-même ce royaume avant Boniface, celui-ci, furieux, assiège Andrinople et se pose en défenseur des Grecs. Levant le siège d'Andrinople, il se fait remettre Thessalonique par Baudouin, puis conquiert son royaume. Il a un moment pour fidèle le futur despote grec d'Épire, et donne à ses vassaux les fiefs d'Athènes, de Thèbes, de Bodonitsa, de Salone et de Négrepont (Eubée). Il reçoit même l'hommage des conquérants de l'Achaïe, Guillaume de Champlitte et Geoffroi de Villehardouin (→ principauté d'Achaïe). Mais, rappelé par une attaque bulgare dirigée par Jean II Kalojan Asen, il perd la vie lors d'une embuscade dans le Rhodope (1207), et seule la mort du tsar bulgare sauve Thessalonique.

Le régent Hubert (Oberto) de Biandrate entreprend de déposséder Démétrios, fils et héritier de Boniface, au profit d'un fils plus âgé, Guillaume, et de secouer la suzeraineté de l'Empire latin. L'empereur Henri conduit alors la « guerre des Lombards » : il occupe Thessalonique, fait couronner Démétrios (1209) et chasse Hubert. Les attaques renouvelées du despote d'Épire et des Bulgares réduisent Démétrios à chercher du secours en Occident. Le despote Théodore Ange Doukas Comnène s'empare de Thessalonique après un long siège (1224). Démétrios meurt à Pavie en 1227, en laissant ses droits à l'empereur Frédéric II. C'est cependant Baudouin II de Constantinople qui donne le royaume, en 1266, au duc Hugues de Bourgogne, lequel n'en relève d'ailleurs pas le titre. Ce qui subsiste du royaume (Athènes, Bodonitsa) passe sous la domination des princes d'Achaïe.

Pour en savoir plus, voir l'article Empire byzantin : histoire.