En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Terre-Neuve

en anglais Newfoundland

Terre-Neuve, la baie de Ferryland
Terre-Neuve, la baie de Ferryland

Île de l'est du Canada.

  • Superficie : 112 299 km2

GÉOGRAPHIE

L'île de Terre-Neuve (extrémité nord-est de la bande appalachienne de l'Amérique du Nord) est un plateau basculé vers le N.-E. (l'altitude s'abaisse de 700-800 m à l'O. à 100 m) où le littoral, ennoyé, est découpé en baies et îles. Les anciennes glaciations ont marqué le relief (accentuant notamment l'entaille des vallées). Le climat est caractérisé par des hivers froids et neigeux, l'absence de réel été, la fréquence des brouillards. Les barrens (landes littorales ou toundra) occupent la majeure partie de l'île, les sapins et épicéas sont parfois présents (bassins de la Humber, de la rivière des Exploits et de la Gander). La pêche, bien qu'en déclin relatif et encore partiellement artisanale, demeure très importante ; le volume annuel des prises (morue surtout, homard) avoisine près de la moitié du total canadien. L'agriculture, peu favorisée par le climat, n'occupe que 20 000 ha, consacrés surtout aux prairies (pour l'élevage bovin laitier) et aux cultures fruitières et légumières (près des villes). La forêt couvre plus de 3 millions d'hectares. Son exploitation est à la base de la fabrication de papier (à Corner Brook notamment), qui est, avec l'agro-alimentaire (conserveries, laiteries), la principale activité industrielle de l'île. Loin derrière Saint John's, Corner Brook, à l'autre extrémité de l'île, est le seul centre urbain notable.

HISTOIRE

Sans doute touchée très tôt par les Scandinaves, l'île de Terre-Neuve est redécouverte par Jean et Sébastien Cabot en 1497. Fréquentée au xvie s. par des pêcheurs anglais, espagnols et français, l'île est disputée entre colons français et anglais jusqu'au traité d'Utrecht (1713), qui cède l'île aux Anglais, laissant à la France le monopole de la pêche sur la côte nord. L'île reçoit des institutions représentatives (1832) et responsables (1855). Des difficultés continuelles opposent les pêcheurs français aux Anglais jusqu'à ce que, en 1904, soit établie la stricte égalité entre tous les pêcheurs. Terre-Neuve reçoit le statut de dominion (1917), puis se voit rattacher la côte nord-est du Labrador (1927). En 1948, un référendum décide de son rattachement au Canada, dont elle devient la dixième province en 1949 (aujourd'hui province de Terre-Neuve-et-Labrador).