En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Tahiti

Tahiti
Tahiti

Île principale de la Polynésie française et de l'archipel de la Société, dans le Pacifique, par 17° de latitude sud.

  • Superficie : 1 042 km2
  • Population : 183 645 hab. (recensement de 2012)
  • Nom des habitants : Tahitiens
  • Chef-lieu : Papeete

GÉOGRAPHIE

L'île est formée par deux volcans éteints réunis l'un à l'autre par l'isthme étroit de Taravao et entaillés par de profondes vallées : Tahiti-Nui, dominée par l'Orohena (2 237 m), au N.-O., et Taiarapu, au pied du Roniu (1 323 m), au S.-E. Les deux terres, de forme circulaire, comprennent une étroite plaine littorale que bordent lagon, coupé de quelques passes, et récif corallien (sauf au N.-E.). Le climat est tropical (moyenne de 26,6 °C), mais éventé par l'alizé et les brises. Les précipitations sont abondantes (1 900 mm dans l'année), surtout pendant l'été austral ; les cyclones dévastateurs, comme celui de 1983, sont exceptionnels. L'intérieur montagneux est occupé par des forêts ou une brousse plus ou moins dégradée ; il n'est pas habité.

La population se concentre sur la côte et vit de l'agriculture (cocoteraies, tubercules, arbres à pain, bananes, vanille) et de la pêche. L'urbanisation est envahissante (Papeete avec ses banlieues regroupe plus des deux tiers de la population), liée au développement du tourisme (aéroport de Faaa) et à la présence (depuis 1964) du Centre d'expérimentation du Pacifique.

HISTOIRE

Samuel Wallis aborde dans l'île en 1767 et la nomme île du Roi-George III. Bougainville, un an plus tard, en fait la Nouvelle-Cythère. Cook y passe en 1769, puis au cours de ses voyages successifs. C'est enfin le tour de William Bligh du Bounty, en 1788.

Les mœurs paisibles et accueillantes des habitants contribuent à la naissance du mythe du « bon sauvage ». Dès 1797, la London Missionary Society cherche à évangéliser la population. Dans ce but elle aide la famille Pomaré à contrôler l'île entière ; Pomaré II domine les autres chefs tribaux, et adopte le christianisme pour fonder un véritable royaume missionnaire sur une loi puritaine. Ainsi la reine Pomaré IV, poussée par Pritchard, consul et missionnaire britannique, expulse-t-elle deux prêtres de Picpus (1836). Le gouvernement français charge alors l'amiral Dupetit-Thouars d'obtenir réparation. Ce dernier en vient à annexer l'île (1843), le protectorat proposé ayant été refusé par Pritchard et Pomaré IV, qui doivent quitter Tahiti (1844). Le consul britannique est désavoué par Londres, Dupetit-Thouars par Guizot. Les Tahitiens restent hostiles à la France, avant le retour de leur reine, qui négocie un nouveau protectorat (1847). La colonie est établie en 1880, quand Pomaré V cède ses droits sur Tahiti et ses annexes à la France. Ce nouveau statut met un terme aux disputes religieuses, aux intrigues de palais comme au contrôle tatillon des officiers de marine. Papeete devient alors le centre des Établissements français de Polynésie.

Après 1940, et son ralliement à la France libre, Tahiti profite, sans trop en souffrir, de la proximité des bases américaines de Bora-Bora. En 1959, l'île est intégrée au territoire d'outre-mer de la Polynésie française, dont le statut est élargi en 1977 puis en 1984 pour répondre à certaines revendications autonomistes.