En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Sarawak

État de Malaisie, dans le nord-ouest de Bornéo.

  • Superficie : 125 000 km2
  • Population : 2 399 839 hab. (recensement de 2010)
  • Capitale : Kuching

GÉOGRAPHIE

Situé dans le nord-ouest de Bornéo, le Sarawak est bordé par la mer de Chine méridionale, limité au S. et à l'E. par Kalimantan, au N.-E. par le Sabah. En arrière d'une frange presque continue de plaines littorales, alluviales et marécageuses se développe le plateau intérieur, avec une zone de collines et une chaîne montagneuse sur la frontière de Kalimantan. L'intérieur, couvert par la forêt équatoriale, n'est accessible que par navigation sur les cours d'eau. La majorité de la population, occupant les plaines littorales, comprend des Malais musulmans, des Chinois et des Proto-Malais en partie christianisés. Dans les clairières de l'intérieur, vivent des Proto-Malais (Dayaks et autres groupes) primitifs et animistes. L'agriculture itinérante est pratiquée dans l'intérieur. Le sous-sol fournit du pétrole (de l'ordre de 5 Mt par an) et du gaz naturel.

HISTOIRE

Les régions côtières, fréquentées par les Chinois dès l'époque des Song, firent partie des empires de Shrivijaya et de Majapahit, puis furent islamisées. L'intérieur, peuplé de Dayaks, a peu évolué. Intégré au sultanat de Brunei depuis le xvie s., le Sarawak s'agrandit à ses dépens sous le raja britannique James Brooke (1841-1868), puis sous ses descendants, qui y instaurèrent le protectorat britannique en 1888. Après l'occupation japonaise (1941-1945), le Sarawak devint une colonie de la Couronne (1946). Il entra dans la fédération de Malaisie en 1963, malgré l'hostilité de l'Indonésie.