En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

parc des Rocheuses canadiennes

Parc du Canada inscrit en 1984 sur la liste du patrimoine naturel mondial de l'Unesco.

Sous l'appellation « Parc des Rocheuses canadiennes » sont rassemblés les parcs nationaux de Banff, Jasper, Kootenay et Yoho, ainsi que les parcs provinciaux du mont Assiniboine, du mont Robson et de Hamber. Cet ensemble constitue une zone de plus de 23 000 km² située à cheval sur la frontière qui sépare l'Alberta de la Colombie-Britannique.

Le parc offre un spectaculaire paysage de montagnes. Le point culminant du site, le mont Robson (3 954 m), ainsi que les autres massifs dépassant les 3 000 m d'altitude (les monts Lunett, Magog, Marshall et Sturdee) façonnent un décor où prédominent de vertigineux canyons percés de grottes. Domaine réservé des forêts de conifères, le parc est émaillé de lacs, de chutes d'eau et de glaciers. Il accueille par ailleurs le Columbia Icefield, le plus vaste champ de glace du monde (325 km²). D'un point de vue historique, le parc abrite le site fossilifère des schistes de Burgess (Burgess Shale : fossiles d'animaux marins à corps mou datants du Cambrien), le site archéologique des lacs Vermillion (parc de Banff) et le site préhistorique de Jasper (nombreux artefacts datant d'il y a 9 000 ans).

Près de 60 espèces animales sont représentées : caribous, cerfs et élans ; chèvres des Rocheuses et moutons canadiens ; ours bruns et grizzlis, loups, lynx et pumas ; sans oublier des milliers d'écureuils, des marmottes et des lièvres siffleurs. Le parc compte également plusieurs familles de crapauds, grenouilles, salamandres et serpents et 280 espèces d'oiseaux, parmi lesquelles des aigles, des colombes, des lagopèdes, des mésanges, des pics, des pipits et des rouges-gorges.