En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Rhodésies

Territoires de l'Afrique orientale qui ont constitué, de 1895 à 1924, le domaine d'exploitation de la British South Africa Chartered Company, créée par Cecil Rhodes (d'où leur nom).

1. Éviction des Portugais

Les Bantous avaient créé dans la région des États puissants (→ Monomotapa), dont la prospérité reposait sur l'exploitation de l'or. Les Portugais commercent avec ces royaumes, et assurent un temps, au xviie siècle leur souveraineté politique. Le bassin du Zambèze est exploré méthodiquement par Livingstone. Plus tard, les Portugais songent à relier leurs possessions d'Angola et du Mozambique (explorations de Serpa Pinto, 1877-1879 et 1885-1890), mais ils se heurtent sur le plateau rhodésien à Cecil Rhodes.

2. La British South Africa Chartered Company

Le plateau était occupé par les Matabélés, une branche de Zoulous, refoulée au nord du Limpopo par les Boers, et qui s'étaient établis là sous la direction de leur roi Mzilikazi (Mosilikatse), auquel succéda son fils Lobengula. Aux termes d'un accord en 1888, il abandonne à la British South Africa Chartered Company tous ses droits sur les mines pour une somme dérisoire. Mais il se révolte en 1893, puis de nouveau en 1896, aidé cette fois par les Shonas ; les deux peuples sont vaincus et Rhodes sait les convaincre de déposer les armes. La création de la Rhodésie, en 1895, empêche aussi la réunion des possessions allemandes.

Jusqu'en 1914, la Rhodésie sera administrée par la British South Africa Chartered Company. Les colons blancs refusent son entrée dans l'Union sud-africaine (1910) pour ne pas subir la domination des Boers. En 1911, elle est partagée en deux : Rhodésie du Nord et Rhodésie du Sud.

3. Vers l'indépendance

Le Sud, où vit la majeure partie des colons, devient une colonie et obtient une Constitution en 1923. Le Nord devient un protectorat à l'expiration des pouvoirs de la Chartered (1924). Les Blancs du Sud finissent par réclamer l'union avec le Nord et le Nyassaland pour y empêcher l'installation de gouvernements noirs. Le Parlement britannique vote, en 1953, la création d'une Fédération de Rhodésie et du Nyassaland.

Le Nyassaland deviendra indépendant en 1964 sous le nom de Malawi. En 1963, la Rhodésie du Nord quitte aussi la Fédération et devient indépendante en 1964 sous le nom de Zambie. La Rhodésie du Sud devient indépendante en 1980 sous le nom de Zimbabwe.

Pour en savoir plus, voir les articles colonisation, Empire colonial britannique.