En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Mélanésie

Îles Salomon
Îles Salomon

Ensemble d'archipels et d'îles du sud-ouest du Pacifique, constitué essentiellement par la Papouasie-Nouvelle-Guinée, les îles Salomon, Vanuatu, les îles Fidji, la Nouvelle-Calédonie, auxquels il faut ajouter leurs dépendances.

  • Superficie : 550 000 km2
  • Population : 9 272 000 hab. (recensement de 2013)

Même en excluant la Nouvelle-Guinée occidentale, qui fait aujourd'hui partie de l'Indonésie, les terres émergées de la Mélanésie sont beaucoup plus étendues que celles de la Polynésie et de la Micronésie. Outre la Nouvelle-Guinée, plusieurs îles dépassent 10 000 km2 (Nouvelle-Bretagne, Nouvelle-Calédonie, Viti Levu). Ce sont pour la plupart des îles montagneuses formées de roches sédimentaires ou éruptives anciennes, et des volcans en activité jalonnent la « ceinture de feu » du Pacifique, qui passe par la Nouvelle-Bretagne, les Salomon et Vanuatu. Une partie des îles sont entourées de récifs coralliens (Nouvelle-Calédonie), mais les atolls sont peu nombreux. Toute la Mélanésie est soumise à un climat tropical, mais la chaleur humide est particulièrement pénible dans les îles les plus proches de l'équateur ; les Fidji et surtout la Nouvelle-Calédonie ont un climat plus sain.

Les habitants, les Mélanésiens, ont généralement une peau sombre, ce qui explique le nom de Mélanésie (du grec melas, noir) donné à cet ensemble. Cependant les types physiques sont très divers. Dans certains archipels, il y a une nette opposition entre les habitants du littoral, généralement christianisés, et les populations de l'intérieur (Vanuatu, Salomon, Nouvelle-Guinée). Les Mélanésiens sont généralement des cultivateurs de tubercules (taros, ignames, patates douces, manioc), de bananiers, d'arbres à pain, de cocotiers. L'horticulture itinérante sur brûlis, combinée à la pêche et à l'élevage du porc, l'occupation du sol du village et le style des constructions constituent les traits marquants de la culture mélanésienne. Les relations que les hommes entretiennent avec la terre, son régime de propriété et la symbolique qui lui est attachée influent davantage sur l'organisation sociale que les liens de parenté. Hormis leurs richesses artistiques, l'originalité des sociétés mélanésiennes tient au rôle fondamental des échanges cérémoniels qui déterminent fortement l'autorité politique.

Sous l'influence européenne ont été créées des plantations de canne à sucre, de caféiers, de cocotiers. Des Indiens se sont établis aux Fidji et des Français en Nouvelle-Calédonie. Certaines îles recèlent des richesses minières : manganèse du Vanuatu, cuivre de Bougainville, or de Viti Levu, et surtout nickel de Nouvelle-Calédonie. Les principaux centres administratifs et portuaires se développent très vite, en particulier Nouméa (Nouvelle-Calédonie), Suva (Fidji), Port Moresby et Lae (Nouvelle-Guinée). Plus des trois quarts des habitants vivent en Papouasie-Nouvelle-Guinée.

BEAUX-ARTS

→ Océanie.