En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Levant

Nom donné jusqu'aux années 1920 au littoral oriental de la Méditerranée, sous domination musulmane, particulièrement à la Palestine, au Liban, à la Syrie et à l'Asie Mineure.

1. Le long monopole italien (xie-xvie siècles)

À partir du xie siècle, l'Occident chrétien recommence à acheter en quantité les produits précieux de l'Extrême-Orient (épices, soieries). Les Italiens, qui accaparent ce trafic, se rendent à Alexandrie, puis utilisent également les ports du royaume latin de Jérusalem. Après la chute d'Acre (1291), ils ne peuvent plus s'adresser qu'à des ports musulmans, et, malgré l'animosité religieuse, le commerce s'amplifie.

2. L'Empire ottoman et les capitulations

Après la conquête de l'Égypte (1517), les Ottomans dominent toutes les Échelles du Levant ; pour des raisons politiques, ils ruinent le monopole italien et accordent des concessions aux commerçants français (→ capitulations). Malgré les avanies (taxes arbitraires), les Marseillais développent rapidement ce commerce avec les Levantins (Arméniens, Grecs, Juifs), achetant du coton, de la soie, du sucre de canne et vendant les draps fins du Languedoc. Concurrencés au xviie siècle par les Anglais et les Hollandais, les marchands français bénéficient de la solidité de l'alliance turque, ce qui facilite aussi l'effort missionnaire français. Le trafic diminue lorsque les bateaux européens atteignent commodément l'Inde et la Chine (route du Cap, canal de Suez, 1869) ; mais, au xixe siècle, l'Europe impose sa domination économique à l'Empire turc, et le régime des capitulations ne disparaît qu'en 1923 (→ traité de Lausanne).

Pour en savoir plus, voir l'article Empire ottoman.