En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

parc national de Kaziranga

Parc naturel de l'Inde (Assam), inscrit depuis 1985 sur la Liste du patrimoine mondial de l'Unesco.

Situé sur la rive sud du Brahmapoutre, le Kaziranga National Park est l'un des principaux sanctuaires de vie sauvage d'Inde. Situé en plein cœur de l'Assam, à cheval sur les districts de Nagaon et de Golaghat, il abrite, selon l'Unesco, « la plus importante population de rhinocéros unicornes du monde, ainsi que de nombreux autres mammifères – tigres, éléphants, panthères, ours – et des milliers d'oiseaux ». Le site est inscrit sur la Liste du patrimoine mondial depuis 1985.

Le site

Le parc fut déclaré réserve forestière dès 1908, par l'administration britannique. Il devint parc national en 1974. Le site, qui occupe une superficie de 430 km2, est composé de zones de hautes herbes (l'« herbe à éléphants », qui peut atteindre jusqu'à six mètres de haut), de forêts profondes, de marécages et de plans d'eau peu profonds.

Situé le long de la grande route qui joint Jorhat à Guwahati, il est aisément accessible. L'Inde tente d'en faire un centre touristique important, dotés de toutes les commodités nécessaires. Le parc se visite à dos d'éléphant ou en véhicule motorisé. Le climat est tropical, avec régime de moussons. Le parc étant souvent inondé à l'époque de la mousson, il ne se visite que de novembre à avril.

La préservation des espèces menacées du parc

L'animal vedette du parc de Kaziranga est le rhinocéros unicorne, qui peut mesurer jusqu'à deux mètres de haut pour un poids de deux tonnes. Environ les trois quarts des effectifs totaux de cette espèce en Inde vivent à Kaziranga. Le rhinocéros est menacé d'extinction du fait du braconnage, qui continue de fournir les apothicaires chinois en corne. Le rhinocéros, qui occupait auparavant les plaines des vallées du Gange, de l'Indus et du Brahmapoutre, fut très largement chassé au xixe siècle, et finit par trouver, dans le parc de Kaziranga, l'un des derniers habitats propices pour se dissimuler. Il est protégé depuis le début du xxe siècle, lorsque le gouvernement britannique en interdit la chasse au moment où fut créée la réserve forestière.

Outre des rhinocéros, le parc de Kaziranga renferme éléphants, cerfs des marais, bisons indiens, buffles d'eau, tigres, léopards, blaireaux, cochons sauvages, porcs-épics, pélicans, canards, ibis, cormorans, hérons, aigles pêcheurs, dauphins du Gange… De nombreux oiseaux migrateurs y font halte durant l'hiver.

L'intégrité du parc ne semble pas menacée par le développement industriel de l'Assam. Un projet de raffinerie de pétrole, à Numaligarh, à l'est du parc, a entraîné la création par le gouvernement, en 1996, d'une « Zone de non-développement » autour du site, afin de limiter les niveaux de pollution.