En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

îles Féroé ou îles Faeroe ou îles Faroe

en danois Færøerne

îles Féroé
îles Féroé

Archipel danois de l'Atlantique nord, à 350 km au N. de l'Écosse.

  • Superficie : 1 400 km2
  • Population : 48 308 hab. (estimation pour 2014)
  • Nom des habitants : Féroïens ou Féringiens
  • Capitale : Tørshavn

Entièrement volcaniques, les îles surgissent de la mer en formant de puissantes falaises de basalte semblables à celles du nord de l'Islande. Elles sont au nombre de dix-huit (dont dix-sept habitées) ; elles comprennent en outre une quantité d'îlots et d'écueils. Les hivers sont tièdes, les étés frais, et le climat est très humide. Les brumes sont fréquentes. Les vents violents bannissent les arbres. Des pâturages nourrissent des moutons essentiellement. On cultive l'orge, le seigle, la pomme de terre et les raves, mais la pêche (conserveries) demeure cependant la principale activité.

Tørshavn, la capitale, est située dans l'île de Strømø. Les îles Féroé, dépendances du Danemark, ne font pas partie de l'Union européenne, contrairement au Danemark.

HISTOIRE

Colonisées au cours du ixe s. par les Norvégiens, christianisées au xie s., les îles Féroé sont rattachées au Danemark après l'Union de Kalmar (1397). La première moitié du xxe siècle voit apparaître quatre formations politiques représentant les aspirations de la population : le parti unioniste et le parti de l'Autonomie puis, dans les 1920-1930, le parti social-démocrate et le parti populaire. Formé en 1948, année où l'archipel obtient son autonomie pour la gestion des affaires locales, le parti républicain revendique la création d'une république féringienne. Depuis la Constitution de 1953, deux députés représentent les îles au Folketing. Les partisans du maintien de l'union avec le Danemark remportent les élections de 1955. Bien que sa politique extérieure soit commune avec celle du royaume, l'archipel reste en dehors de la C.E.E. en 1973. Le 28 février 1984, il se déclare zone dénucléarisée. Après la victoire des partis favorables au séparatisme en 1998, le gouvernement autonome entame des négociations sur un traité visant à assurer la souveraineté de l'archipel au sein d'une union flexible avec le Danemark. Celles-ci échouent en 2000. Depuis, le gouvernement danois laisse entendre qu'il ne serait pas hostile à l'indépendance de l'archipel, moyenant l'arrêt, après une période transitoire de 4 ans, du versement de subventions annuelles. Le nouveau gouvernement féringien issu des élections de 2008 remportées par le parti républicain (indépendantiste de gauche) s'engage à renoncer à une partie de l'aide financière danoise et à organiser, au plus tard en 2012, un référendum sur la première Constitution féringienne.