En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Frioul-Vénétie Julienne

en italien Friuli-Venezia Giulia

Aquilée
Aquilée

Région traditionnelle d'Italie, devenue autonome en 1963, au nord-est du pays.

  • Superficie : 7 845 km2
  • Population : 1 220 078 hab. (recensement de 2011)
  • Nom des habitants : Friouliens, Forlans
  • Capitale : Trieste

Le Frioul occupe, entre les Alpes et l'Adriatique, l'angle des frontières autrichienne et slovène, avec pour axe principal la vallée du Tagliamento. L'ensemble (la Carnie au nord) s'appuie sur la crête des Alpes Carniques. Le Frioul proprement dit est traversé, au centre, par une chaîne préalpine dominant des plaines plus ou moins fertiles et se raccordant aux Alpes Juliennes, à l'est, ainsi qu'au plateau karstique frontière du Carso. Les basses terres du littoral se terminent par une côte à lagunes (Marano, etc.). Situé dans un secteur d'intense activité sismique, le Frioul a subi un grave séisme en 1976 (en particulier à Gemona). Une grande partie de la population parle le frioulan (langue rhéto-romane) et une minorité le slovène, vers la frontière.

Le Frioul, qui tire son nom de la ville antique de Forum Julii, fut érigé en duché par les Lombards au vie s. et devint, sous Charlemagne, une marche défensive contre les Slaves. Après avoir été la possession du patriarche d'Aquilée, la majeure partie de la région passa à Venise en 1420. En 1814, elle fut attribuée à l'Autriche et entra en 1866 dans le royaume d'Italie. Trieste et le comté de Görz restèrent la possession de l'Autriche, qui ne les céda à l'Italie qu'en 1919. Celle-ci perdit en 1947 le Frioul oriental, à l'exception de Trieste, au bénéfice de la Yougoslavie.