En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

les Cévennes

Languedoc-Roussillon, les Cévennes
Languedoc-Roussillon, les Cévennes

Partie de la bordure orientale du Massif central (France), entre l'Hérault et l'Ardèche.

C'est une barrière dont les sommets n'atteignent pas 2 000 m (1 699 m au mont Lozère, 1 565 m à l'Aigoual, 1 458 m au Tanargue, 1 362 m au Bougès), mais qui a une altitude moyenne de 800 m, à moins de 100 km de la Méditerranée. Les Cévennes sont formées de hauts plateaux granitiques, qui cèdent la place, à l'est, à de longues crêtes schisteuses (les serres), allongées entre de profondes vallées. C'est un milieu rude, aux hivers froids, à la pluviosité forte, toujours supérieure à 1 500 mm (l'Aigoual est « la montagne de l'eau »), au-dessus des plateaux et plaines languedociens et découpée par les affluents de rive droite du Rhône (Gardons, Cèze, Ardèche). Son individualité, par référence à l'histoire troublée du refuge protestant, s'est confirmée depuis 1970 par la création du parc national des Cévennes , qui couvre 84 000 ha (plus les 237 000 de la zone périphérique), englobant notamment la zone des massifs, de l'Aigoual au mont Lozère. La vieille économie montagnarde de la polyculture s'est dégradée, notamment celle des terrasses vouées aux céréales, aux arbres fruitiers, au mûrier pour l'élevage du ver à soie, au châtaignier, qui se situe au-dessous de la hêtraie et des pelouses d'altitude. Il reste l'élevage ovin, la redécouverte des circuits touristiques, et surtout l'emprise croissante des résidences secondaires. Le tourisme « vert » ne suffit pas à enrayer l'exode rural, souvent supérieur à 50 % de la population totale depuis le xixe s. Les villes se situent à la périphérie. Alès, ancien centre minier, reste la porte d'entrée et un modeste pôle d'attraction. La Grand-Combe, Bessèges connaissent les mêmes problèmes de reconversion aux conditions économiques actuelles. Lasalle, Florac, Saint-Jean-du-Gard, Anduze, Le Vigan, petits centres plus ou moins périphériques, avec à la fois leurs équipements réduits et leur richesse culturelle sont réanimés annuellement par le climatisme et le tourisme.