En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Bourbonnais

Ancienne province du centre de la France, s'étendant au N. du Massif central.

La formation territoriale (xe-xive s.) du Bourbonnais fut l'œuvre des seigneurs de Bourbon. Ces derniers, possessionnés au xe s. du château de Bourbon (aujourd'hui Bourbon-l'Archambault) et de la terre de Souvigny, agrandirent leur seigneurie par l'acquisition de terres sises en Auvergne, dans le Berry, le Nivernais et l'Autunois. Passée par mariage en 1272 à Robert de France, comte de Clermont, fils de Louis IX, la seigneurie de Bourbon fut érigée en duché-pairie en 1327 et dotée par ses maîtres, au xive s., d'institutions imitées de celles de la royauté (Conseil ducal, chambre des comptes, Grands Jours, etc.). Le duché de Bourbon (ou de Bourbonnais), dont la capitale était Moulins, avait alors acquis les limites qu'il conserva jusqu'à la fin de l'Ancien Régime et qui correspondaient approximativement à celles de l'actuel département de l'Allier. Au xve s. le duché devint le centre d'un vaste État princier dont les principales composantes étaient le comté de Forez et le Beaujolais, acquis respectivement en 1371 et 1400, et le duché d'Auvergne, annexé en 1416. Cet État féodal fut détruit par François Ier en 1527 à la faveur de la « trahison » du duc Charles III (le connétable de Bourbon). Rattaché à la couronne en 1531, le Bourbonnais perdit ses institutions ducales et devint une province qui fut dotée d'un gouverneur en 1532. En 1790, il forma le département de l'Allier et le S.-E. du département du Cher.