En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

vallée du Baztán

À l'est de la vallée de la Bidassoa, la vallée espagnole du Baztán, à la frontière de la France, forme un cirque immense.

Quatorze villages, entourés de montagnes, s'échelonnent dans cette vallée, sur un tapis toujours vert. Les habitants vivent pour la plupart dans de grosses fermes disséminées sur les versants des montagnes, où le climat océanique favorise l'élevage et la culture du maïs.

Les Agotes

La vallée abrite les Agotes, groupe ethnique dont on ignore l'origine. Selon certaines sources, ces habitants descendraient des Goths, selon d'autres ils seraient les descendants d'anciens lépreux. Pendant de nombreux siècles, les membres de ce groupe furent victimes d'une forte marginalisation sociale : contraints d'habiter dans des quartiers réservés, ils n'occupaient à l'église que les places du fond, étaient cantonnés aux travaux les plus durs, ne pouvaient se marier qu'entre eux. Toutes sortes d'histoires inquiétantes et invraisemblables couraient sur leur compte. Le 27 décembre 1817, les Cortès de Navarre supprimèrent les mesures discriminatoires dont ils étaient l'objet, mais certaines se prolongèrent jusqu'au xxe s.

La noble terre du Baztán reçut jadis les titres de « vallée, université et république ». Chacun des quatorze hameaux possède son maire, tous les villages étant représentés à la Funta General.