En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

DictionnaireMaj Français

Dictionnaire français-anglaisDictionnaire français-espagnolDictionnaire français-allemandDictionnaire français-italienDictionnaire français-arabeDictionnaire français-chinois

Correcteur

Un correcteur d'orthographe et de grammaire gratuit pour corriger tous vos textes

Je teste

Forum

Aucun sujet n'est lié à cet article. Soyez le premier à réagir.

Poser une question

Mots proches


Expressions avec nez

 nez

nom masculin

(latin nasus)



  • Au nez,

    indique que l'action concerne quelqu'un d'une manière violente, insolente : Il m'a ri au nez.
  • Au nez et à la barbe de quelqu'un,

    devant lui et avec insolence, effronterie.
  • Avoir du nez, avoir le nez creux, le nez fin,

    flairer les bonnes occasions ; être perspicace.
  • Avoir le nez sur quelque chose,

    avoir quelque chose à portée de sa vue, tout près de soi (sans le voir).
  • Familier.

    Avoir quelqu'un dans le nez,

    avoir pour lui de l'antipathie, ne pas pouvoir le sentir.
  • Familier.

    Avoir un verre, un coup dans le nez,

    être un peu ivre.
  • À vue de nez,

    approximativement, selon une première estimation.
  • Familier.

    Faire de son nez,

    en Belgique, faire de l'embarras.
  • Familier.

    Faire un nez, un long nez, un drôle de nez,

    éprouver et manifester sa déconvenue, son mécontentement.
  • Faux nez,

    objet de déguisement que l'on applique sur le nez.
  • Fermer, claquer la porte au nez à (de) quelqu'un,

    le congédier brusquement ; le repousser avec dureté.
  • Le nez en l'air, au vent,

    la tête relevée ; avec insouciance.
  • Mener quelqu'un par le bout du nez,

    lui faire exécuter tout ce qu'on veut.
  • Populaire.

    Mettre à quelqu'un le nez dans sa crotte, sa merde,

    le forcer à admettre ses torts, ce qu'il ne veut pas voir.
  • Mettre, fourrer le (son) nez dans quelque chose,

    s'en occuper, le plus souvent indiscrètement.
  • Familier.

    Montrer le (son) nez, le bout de son nez,

    apparaître, se montrer à peine ; se laisser deviner, transparaître.
  • Familier.

    Ne pas mettre le nez dehors,

    ne pas sortir de chez soi.
  • Familier.

    Ne pas voir plus loin que le bout de son nez,

    manquer de clairvoyance, de prévoyance.
  • Parler du nez,

    d'un ton nasillard.
  • Passer sous le nez à quelqu'un,

    lui échapper, en parlant de quelque chose qu'il croyait à sa portée.
  • Regarder quelqu'un sous le nez,

    l'examiner avec indiscrétion, le toiser avec insolence.
  • Familier.

    Se bouffer, se manger le nez,

    se disputer violemment.
  • Familier.

    Sentir quelque chose à plein nez,

    répandre, exhaler une très forte odeur.
  • Se trouver nez à nez avec quelqu'un,

    face à face avec lui.
  • Familier.

    Sous le nez de quelqu'un,

    sous ses yeux de telle manière qu'il voie bien.
  • Familier.

    Ton nez remue,

    tu mens.
Bâtiment
  • Nez de marche,

    rive d'une marche, en avant de la contremarche, souvent moulurée en astragale.
Équitation et Hippologie
  • Bout du nez,

    partie de la lèvre supérieure du cheval située sous les narines et qui sert d'organe du toucher.
Marine
  • Sur nez,

    se dit d'un navire dont le tirant d'eau avant est supérieur au tirant d'eau arrière.
  • Tomber sur le nez,

    en parlant d'un navire, s'enfoncer trop de l'avant lors du chargement.
Technique
  • Nez de raccord,

    sorte d'écrou cylindrique servant à raccorder deux tuyaux filetés de pas contraires.
Usinage
  • Nez de broche,

    partie d'une machine-outil qui reçoit les dispositifs d'entraînement de l'élément tournant.