En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

DictionnaireMaj Français

Dictionnaire français-anglaisDictionnaire français-espagnolDictionnaire français-allemandDictionnaire français-italienDictionnaire français-arabeDictionnaire français-chinois

Correcteur

Un correcteur d'orthographe et de grammaire gratuit pour corriger tous vos textes

Je teste

Forum

Aucun sujet n'est lié à cet article. Soyez le premier à réagir.

Poser une question

Mots proches


Expressions avec marché

 marché

nom masculin

(latin mercatus, de mercari, acheter, de merx, mercis, marchandise)



  • À bon marché,

    à peu de frais, sans grande peine : En être quitte à bon marché.
  • À bon marché ou bon marché,

    à un prix peu élevé : Ces tissus sont bon marché.
  • À meilleur marché ou meilleur marché,

    moins cher.
  • Faire bon marché de quelque chose,

    en faire peu de cas, ne pas l'épargner : Faire bon marché de sa santé.
  • Faire le marché, son marché,

    aller acheter ses provisions.
  • Faire un bon marché,

    conclure une affaire avantageuse.
  • Marché (couvert),

    édifice abritant des commerçants, en particulier d'alimentation.
  • Marché (du travail),

    situation de l'offre et de la demande d'emploi dans une région, un pays ou par rapport à un type d'activité.
  • Marché noir,

    commerce illicite et clandestin, notamment en période de pénurie ou de contingentement.
  • Marché parallèle,

    échange selon des cours autres que les cours officiels.
  • Mettre à quelqu'un le marché en main, avoir le marché en main,

    lui donner ou avoir nettement le choix de conclure l'accord ou de rompre.
  • Nouveau marché,

    marché boursier destiné à accueillir les entreprises de création récente qui ont besoin de capitaux pour assurer leur développement.
  • Familier.

    Par-dessus le marché,

    en plus de ce qui a été convenu, stipulé ; de plus, en outre.
  • Second marché,

    marché qui permet la négociation de valeurs mobilières à des conditions moins exigeantes que celles qu'implique l'admission à la cote officielle, et s'adressant particulièrement aux entreprises moyennes.
  • Sur le marché,

    parmi les produits en vente ; dans la concurrence, parmi les entreprises qui proposent tel type d'activité, de service, de produits : Nous sommes les moins chers sur le marché.
Banque et Bourse
  • Marché à prime,

    transaction que les acheteurs peuvent annuler, moyennant abandon d'une prime convenue.
  • Marché à règlement mensuel,

    marché réglementé qui a, depuis 1983, remplacé l'ancien marché à terme. (Il forme la première branche du premier marché.)
  • Marché à terme,

    marché où se pratiquent des négociations sur des valeurs ou des marchandises qui ne sont payées et livrées qu'à une échéance fixée.
  • Marché à terme international de France (M.A.T.I.F.),

    marché, fondé en 1984, où l'on négocie à terme des produits financiers fictifs dont la valeur reflète celle d'une série de produits analogues existant matériellement. (Il permet à des détenteurs d'actifs financiers de se couvrir contre les risques de fluctuation des taux d'intérêt.)
  • Marché au comptant,

    marché réglementé sur lequel le prix des titres ou marchandises cédés est immédiatement exigible.
  • Marché des changes,

    marché sur lequel s'effectuent les opérations d'achat et de vente des devises.
  • Marché des options négociables à Paris (M.O.N.E.P.),

    marché spécial, créé en 1987, où s'achètent et se vendent des options portant sur des produits financiers. (En mai 1999, M.A.T.I.F. et M.O.N.E.P. ont fusionné.)
  • Marché ferme,

    marché donnant le droit d'exiger la livraison.
  • Marché financier,

    celui sur lequel s'effectuent les négociations de valeurs à revenu fixe et variable, les émissions de titres, et, d'une manière générale, les opérations sur capitaux à long terme ; au sens large, marché des capitaux.
  • Marché gris,

    ensemble des opérations permettant, lors de l'émission d'un emprunt, la meilleure répartition possible entre les différents placeurs en fonction des besoins et des capacités de chacun d'entre eux.
  • Marché interbancaire,

    partie du marché monétaire réservée aux membres de la profession bancaire.
  • Marché libre,

    marché où les négociations au comptant se font directement par les acheteurs et les vendeurs et portent sur certains produits agricoles et quelques produits industriels.
  • Marché monétaire,

    marché sur lequel s'effectuent des transactions sur capitaux à court terme, entre les banques, ou, éventuellement, les institutions autres que bancaires, permettant aux demandeurs et aux offreurs de confronter leurs besoins de liquidités respectifs.
Bourse
  • Marché secondaire,

    partie d'un marché financier où se négocient les titres préalablement souscrits (par opposition à marché primaire).
Commerce
  • Marché tenant,

    marché de gros en produits alimentaires.
Droit
  • Marché à forfait,

    marché dans lequel le montant des travaux est fixé définitivement au moment de la signature.
  • Marché de gré à gré,

    contrat administratif impliquant la liberté de choix du cocontractant par l'Administration.
  • Marché d'intérêt national (M.I.N.),

    marché de produits agricoles ou alimentaires, institué par décret en Conseil d'État, après consultation des collectivités locales, des chambres de commerce et d'industrie et des chambres d'agriculture intéressées.
  • Marché public,

    contrat par lequel un entrepreneur s'engage, moyennant un paiement convenu, à fournir une prestation pour l'Administration. (En principe la passation des marchés publics a lieu par adjudication ou appel d'offres ; le régime des contrats administratifs leur est applicable.)
Économie
  • Étude de marché,

    étude prévisionnelle des débouchés d'un produit donné, ou des produits d'une branche d'activité ou même d'un pays.