En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

DictionnaireMaj Français

Dictionnaire français-anglaisDictionnaire français-espagnolDictionnaire français-allemandDictionnaire français-italienDictionnaire français-arabeDictionnaire français-chinois

Correcteur

Un correcteur d'orthographe et de grammaire gratuit pour corriger tous vos textes

Je teste

Forum

Aucun sujet n'est lié à cet article. Soyez le premier à réagir.

Poser une question

Mots proches


Accords et difficultés de lumière

 lumière

nom féminin

(latin ecclésiastique luminaria, du latin classique lumen, -inis)



Orthographe
  1. On écrit une année de lumière, des années de lumière, sans trait d'union, ou une année-lumière, des années-lumière, avec un trait d'union. Dans l'usage scientifique, on emploie aujourd'hui année de lumière de préférence à année-lumière.
  2. Philosophie des lumières (= mouvement philosophique du XVIIIe s.) s'écrit le plus souvent avec une minuscule à lumières, mais on le rencontre également avec une majuscule : le siècle des lumières ou le siècle des Lumières ; «  Le marquis professait une haine vigoureuse pour les lumières. Ce sont les idées, disait-il, qui ont perdu l'Italie  » (Stendhal).

Emploi
  1. On dit éteindre la lumière, donner de la lumière, faire de la lumière (ou, au figuré, faire la lumière surqqch).
    recommandation
    Allumer la lumière est un pléonasme fréquent dans l'expression orale relâchée. Dans l'expression soignée, en particulier à l'écrit, dire ou écrire : faire (ou donner) de la lumière ou allumer la lampe.

  2. L'année-lumière (dite aujourd'hui année de lumière) est en astronomie une unité de distance et non une unité de temps (c'est la distance parcourue par la lumière en une année). On peut donc dire, en emploi figuré, cela se passait à des années-lumière (= cela se passait très loin), mais non *cela se passait il y a des années-lumière (pour cela se passait il y a très longtemps).