En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

DictionnaireMaj Français

Dictionnaire français-anglaisDictionnaire français-espagnolDictionnaire français-allemandDictionnaire français-italienDictionnaire français-arabeDictionnaire français-chinois

Correcteur

Un correcteur d'orthographe et de grammaire gratuit pour corriger tous vos textes

Je teste

Cours de français

Forum

Aucun sujet n'est lié à cet article. Soyez le premier à réagir.

Poser une question

Mots proches


Expressions avec lieutenant

 lieutenant

nom masculin

(de lieu et tenant, tenant lieu de)



Histoire
  • Lieutenant civil,

    à partir du xive s., magistrat délégué par le prévôt de Paris pour juger les affaires civiles au Grand Châtelet.
  • Lieutenant criminel,

    à partir du xive s., magistrat délégué par le prévôt de Paris pour juger les affaires criminelles au Grand Châtelet.
  • Lieutenant du roi,

    sous l'Ancien Régime, gouverneur d'une ville importante, d'une forteresse ou d'un port et qui ne relevait que du roi.
  • Lieutenant général,

    officier général dans l'armée d'Ancien Régime (grade correspondant à celui de général de division actuel) ; suppléant du gouverneur d'une province ; suppléant du bailli, ou sénéchal (désigné parfois sous le nom de juge-mage).
  • Lieutenant général de police,

    magistrat créé en 1667 par Louis XIV pour veiller à la sûreté de la Ville de Paris. (Le premier titulaire fut N. de La Reynie [1667-1697].)
  • Lieutenant général du royaume,

    titre donné dans des moments difficiles à un prince français et conférant le commandement général du royaume. (Il fut attribué au duc François de Guise en 1557, à Antoine de Bourbon en 1561, au duc Henri de Guise en 1588, au duc de Mayenne en 1589, à Gaston d'Orléans pendant la minorité de Louis XIV, au comte d'Artois en 1814, à Louis-Philippe en 1830.)
Marine
  • Lieutenant de police,

    officier de police du premier grade au sein du corps de commandement et d'encadrement de la police nationale.
  • Lieutenant de vaisseau,

    grade des officiers de l'armée de mer, créé en 1640, et correspondant à celui de capitaine des armées de terre et de l'air.
  • Lieutenant général de l'amirauté,

    juge qui présidait les tribunaux d'amirauté sous l'Ancien Régime.
  • Lieutenant général des armées navales,

    dans la marine de l'Ancien Régime, officier général de rang supérieur à celui de chef d'escadre et inférieur à celui de vice-amiral.
  • Lieutenant général des galères,

    officier général qui commandait les galères sous l'autorité, souvent purement nominale, du général des galères.
Militaire
  • Premier lieutenant,

    en Suisse, officier dont le grade se situe entre celui de lieutenant et celui de capitaine.