En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

DictionnaireMaj Français

Dictionnaire français-anglaisDictionnaire français-espagnolDictionnaire français-allemandDictionnaire français-italienDictionnaire français-arabeDictionnaire français-chinois

Correcteur

Un correcteur d'orthographe et de grammaire gratuit pour corriger tous vos textes

Je teste

Forum

Aucun sujet n'est lié à cet article. Soyez le premier à réagir.

Poser une question

Mots proches


Expressions avec eau

 eau

nom féminin

(latin aqua)



  • À grande eau,

    en laissant l'eau couler abondamment : Rincer à grande eau.
  • Familier et péjoratif.

    De la même eau,

    du même genre, de même nature.
  • Péjoratif.

    De la plus belle eau,

    se dit de quelqu'un qui est un spécimen remarquable en son genre : C'est un escroc de la plus belle eau.
  • Eau surchauffée,

    eau portée à une température supérieure à 100 °C grâce à un maintien sous pression.
  • Littéraire.

    Être (comme) l'eau et le feu,

    avoir des caractères totalement opposés.
  • Être en eau,

    être couvert de sueur, en nage.
  • Faire venir, mettre, etc., l'eau à la bouche,

    allécher.
  • Il passera de l'eau sous les ponts (avant que),

    il s'écoulera beaucoup de temps, ce n'est pas près d'arriver.
  • Familier.

    Il y a de l'eau dans le gaz,

    les relations sont tendues, les choses vont mal tourner.
  • Mettre de l'eau dans son vin,

    tempérer ses exigences, atténuer sa rigueur.
  • Par (l')eau,

    se dit d'un transport par navigation maritime ou fluviale.
  • Familier.

    Porter de l'eau à la rivière (à la mer),

    faire une chose inutile.
  • Se jeter à l'eau,

    se lancer hardiment dans une entreprise, vaincre ses hésitations.
  • Sous eau,

    en Belgique, submergé.
  • Familier.

    Tomber à l'eau, être à l'eau,

    ne pas aboutir : Tous ces beaux projets sont tombés à l'eau.
Chimie
  • Eau de Dalibour,

    solution utilisée pour ses propriétés antiseptiques sur la peau.
  • Eau déminéralisée,

    eau dont les matières minérales dissoutes ont été éliminées.
  • Eau distillée,

    eau purifiée préparée par vaporisation d'une eau potable puis condensation de sa vapeur ; eau chargée par distillation des principes volatils de certaines plantes.
  • Eau lourde,

    composé chimique de formule D2O, formé d'oxygène et de deutérium et analogue à l'eau.
  • Eau minérale,

    eau de source dont la composition en éléments minéraux permet une utilisation thérapeutique.
  • Eau oxygénée,

    solution aqueuse de peroxyde d'hydrogène H2O2, employée comme antiseptique, décolorant ou produit de blanchiment.
  • Eau pour préparation injectable,

    eau obtenue par distillation d'eau potable, purifiée ou déjà distillée (bidistillation).
Climatologie
  • Cycle de l'eau,

    cycle général de l'eau sur Terre, comportant l'évaporation, les précipitations et l'écoulement, accessoirement la sublimation. (→ climatologie.)
Géologie
  • Eau de carrières,

    eau que l'on trouve dans les pores des roches.
Histoire
  • Marchand de l'eau,

    marchand qui faisait par eau le commerce de Paris. (Les marchands de l'eau formaient une corporation, la Hanse parisienne des marchands de l'eau, créée à la fin du xie s.)
  • Porteur d'eau,

    homme qui faisait profession de vendre de l'eau et de la porter à domicile.
  • Question par (ou de) l'eau,

    mode de torture appliqué en France, jusqu'en 1788, aux prisonniers pour obtenir un aveu ou une dénonciation et qui consistait à leur faire ingurgiter de force une grande quantité d'eau.
  • Supplice par l'eau bouillante,

    peine appliquée aux faux-monnayeurs, jusque vers la fin du xvie s., en Europe, et qui consistait à les noyer dans l'eau bouillante.
Hydrologie
  • Eau de fond,

    eau de mer, froide et dense, formée en surface dans les régions-sources proches des pôles et plongeant jusqu'aux profondeurs abyssales.
  • Eau de mer,

    composante fondamentale de l'hydrosphère (97,5 %) occupant les bassins océaniques et les mers de l'océan mondial.
  • Eau intermédiaire,

    eau de mer produite par mélange le long d'un front océanique, en particulier les convergences polaires, et circulant entre 1 000 et 2 000 m de profondeur.
  • Eau morte,

    onde interne produite à la limite de deux couches d'eau de densité différente, freinant l'allure des petites embarcations.
  • Eau océanique,

    eau de mer dans laquelle les influences continentales ne sont plus discernables. (Sa salinité se situe entre 30 et 40 ‰.)
  • Eau profonde,

    eau de mer dérivant et circulant à des profondeurs comprises entre 2 000 et 4 000 m.
  • Eau rouge,

    eau de mer dont la couleur rougeâtre est généralement attribuée au développement rapide de certaines espèces planctoniques (péridiniens, bactéries).
Liturgie
  • Eau bénite,

    eau naturelle que le prêtre bénit pour asperger les fidèles et pour procéder à toutes les bénédictions et exorcismes. (À l'entrée de chaque église est disposé un bénitier ; les fidèles, en entrant, y trempent les doigts pour faire ensuite le signe de la croix, en geste de purification et de foi.)
Marine
  • Faire eau,

    en parlant d'un navire, se remplir d'eau par des ouvertures accidentelles.
  • Voie d'eau,

    ouverture accidentelle qui donne accès à l'eau dans un navire.
Médecine
  • Syndrome d'intoxication par l'eau,

    accumulation d'eau en quantité trop importante dans l'organisme.
Parfumerie
  • Eau de toilette,

    préparation alcoolique dont le degré de concentration en substances odorantes est intermédiaire entre celui de l'extrait et celui de l'eau de Cologne dérivés du même parfum.
Pétrole
  • Eau de gisement,

    eau généralement salée, associée à un gisement d'hydrocarbures.
Thermique
  • Tube d'eau,

    tube d'une chaudière dans lequel circule l'eau ou le mélange d'eau et de vapeur.