En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

DictionnaireMaj Français

Dictionnaire français-anglaisDictionnaire français-espagnolDictionnaire français-allemandDictionnaire français-italienDictionnaire français-arabeDictionnaire français-chinois

Correcteur

Un correcteur d'orthographe et de grammaire gratuit pour corriger tous vos textes

Je teste

Forum

Aucun sujet n'est lié à cet article. Soyez le premier à réagir.

Poser une question

Mots proches


Expressions avec œil

 œil, yeux, sauf dans certains sens techniques

nom masculin

(latin oculus)



  • Familier.

    À l'œil,

    gratuitement, pour rien : J'ai eu trois places de théâtre à l'œil.
  • À l'œil nu,

    par la vue seule, sans l'aide d'un instrument d'optique.
  • Avoir le coup d'œil,

    avoir le jugement sûr et rapide, l'évaluation exacte.
  • Avoir l'œil (à tout),

    être attentif, tout remarquer.
  • Avoir l'œil sur quelqu'un, avoir quelqu'un à l'œil,

    le surveiller étroitement.
  • Familier.

    Avoir un œil à Paris et l'autre à Pontoise, avoir un œil qui dit zut, qui dit merde à l'autre (dans la langue populaire),

    loucher fortement.
  • À vue d'œil,

    autant qu'on en peut juger par la vue seule : À vue d'œil, la maison est à trois cents mètres ; très rapidement et d'une façon très sensible : Un enfant qui grandit à vue d'œil.
  • Coup d'œil,

    regard, examen rapide : Jeter un coup d'œil sur un livre ; aspect, vue, spectacle : De la terrasse, le coup d'œil était magnifique.
  • Familier.

    Faire de l'œil à quelqu'un,

    cligner de l'œil dans sa direction en signe de connivence ou pour l'aguicher.
  • Familier.

    Jeter un œil sur quelque chose,

    y jeter un regard rapide.
  • L'œil du maître,

    vigilance de celui à qui rien n'échappe.
  • Mauvais œil,

    influence maléfique.
  • Familier.

    Mon œil !,

    marque le doute, le refus.
  • Ne pas (pouvoir) fermer l'œil (de la nuit),

    ne pas (pouvoir) dormir.
  • Ne voir que d'un œil,

    voir superficiellement ou d'un point de vue particulier.
  • Familier.

    Ouvrir l'œil, ouvrir l'œil et le bon,

    surveiller ce qui se passe ; se montrer vigilant, prêt à toute éventualité.
  • Sous l'œil de,

    sous la surveillance de.
  • Voir quelque chose d'un bon œil, d'un mauvais œil,

    de façon favorable, défavorable.
Horticulture
  • Œil dormant,

    œil qui ne se développe qu'au printemps suivant la greffe.
  • Œil poussant,

    œil qui se développe immédiatement après la greffe estivale en écusson.
  • Taille à deux, à trois yeux,

    taille d'un arbre fruitier dans laquelle on conserve deux, trois bourgeons sur le rameau coupé.
Médecine
  • Œil de verre ou œil artificiel,

    imitation de l'œil, en verre ou en émail, qu'on met à la place d'un œil énucléé.
Météorologie
  • Œil d'un cyclone,

    partie centrale d'un cyclone tropical, constituant une zone (temporaire) de calme.
Technique
  • Œil électrique,

    cellule photoélectrique servant à la commande de dispositifs automatiques.
Viticulture
  • Œil latent,

    bourgeon du vieux bois qui donne naissance à un gourmand.
Zoologie
  • Œil pinéal,

    chez certains agnathes, poissons (chondrostéens) et reptiles (hattéria, lézards), organe photosensible impair issu d'une évagination de l'épiphyse.