En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

DictionnaireMaj Français

Dictionnaire français-anglaisDictionnaire français-espagnolDictionnaire français-allemandDictionnaire français-italienDictionnaire français-arabeDictionnaire français-chinois

Correcteur

Un correcteur d'orthographe et de grammaire gratuit pour corriger tous vos textes

Je teste

Forum

Aucun sujet n'est lié à cet article. Soyez le premier à réagir.

Poser une question

Mots proches

Citations avec été

  été

nom masculin

(latin aestas, -atis)



  • Charles Baudelaire (Paris 1821-Paris 1867)
    Bientôt nous plongerons dans les froides ténèbres ;
    Adieu, vive clarté de nos étés trop courts !

    Les Fleurs du Mal, Chant d'automne
  • abbé Jacques Delille (Clermont-Ferrand 1738-Paris 1813)
    Académie fran¸aise, 1774
    D'où vient des nuits d'été la lenteur paresseuse [ ].
    Traduction de l'Énéide
  • Gustave Flaubert (Rouen 1821-Croisset, près de Rouen, 1880)
    Académie fran¸aise, 1880
    L'été est une saison qui prête au comique. Pourquoi ? Je n'en sais rien. Mais cela est.
    Correspondance, à Tourgueniev, 1874
  • Gustave Flaubert (Rouen 1821-Croisset, près de Rouen, 1880)
    Académie fran¸aise, 1880
    Été : Toujours exceptionnel.
    Dictionnaire des idées reçues
  • Charles Marie Leconte de Lisle (Saint-Paul, la Réunion, 1818-Louveciennes 1894)
    Académie fran¸aise, 1886
    Midi, roi des étés, épandu sur la plaine,
    Tombe en nappes d'argent des hauteurs du ciel bleu.
    Tout se tait. L'air flamboie et brûle sans haleine ;
    La terre est assoupie en sa robe de feu.

    Poèmes antiques, Midi
  • Marcel Proust (Paris 1871-Paris 1922)
    [ ] L'été se marque non moins par ses mouches et moustiques que par ses roses et ses nuits d'étoiles [ ].
    Jean Santeuil , Gallimard
  • Paul-Jean Toulet (Pau 1867-Guéthary 1920)
    L'amour, au déclin de l'été,
    Ni la mer, ne s'affronte.

    Les Contrerimes , Émile-Paul