En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

DictionnaireMaj Français

Dictionnaire français-anglaisDictionnaire français-espagnolDictionnaire français-allemandDictionnaire français-italienDictionnaire français-arabeDictionnaire français-chinois

Correcteur

Un correcteur d'orthographe et de grammaire gratuit pour corriger tous vos textes

Je teste

Forum

Aucun sujet n'est lié à cet article. Soyez le premier à réagir.

Poser une question

Mots proches

Citations avec éducation

  éducation

nom féminin

(latin educatio, -onis)



  • Jean Dutourd (Paris 1920)
    Académie fran¸aise, 1978
    Les parents d'aujourd'hui veulent être aimés de leurs enfants. Cette erreur les entraîne à toutes sortes de faiblesses et de facilités.
    Le Fond et la forme , Gallimard
  • François de Salignac de La Mothe- Fénelon (château de Fénelon, Périgord, 1651-Cambrai 1715)
    D'ordinaire ceux qui gouvernent les enfants ne leur pardonnent rien, et se pardonnent tout à eux-mêmes.
    De l'éducation des filles
  • François de Salignac de La Mothe- Fénelon (château de Fénelon, Périgord, 1651-Cambrai 1715)
    [Dans l'éducation], il faut se contenter de suivre et d'aider la nature.
    De l'éducation des filles
  • François de Salignac de La Mothe- Fénelon (château de Fénelon, Périgord, 1651-Cambrai 1715)
    Il ne faut point s'opiniâtrer à faire goûter aux enfants certaines personnes pieuses dont l'extérieur est dégoûtant.
    De l'éducation des filles
  • abbé Ferdinando Galiani (Chieti 1728-Naples 1787)
    L'éducation publique pousse à la démocratie, l'éducation particulière mène droit au despotisme.
    Lettre à Mme d'Épinay
  • Pierre Choderlos de Laclos (Amiens 1741-Tarente 1803)
    Partout où il y a esclavage, il ne peut y avoir éducation.
    De l'éducation des femmes
  • Jules Michelet (Paris 1798-Hyères 1874)
    Quelle est la première partie de la politique ? L'éducation. La seconde ? L'éducation. Et la troisième ? L'éducation.
    Le Peuple, Introduction
  • Jean-Baptiste Poquelin, dit Molière (Paris 1622-Paris 1673)
    Il nous faut en riant instruire la jeunesse,
    Reprendre ses défauts avec grande douceur,
    Et du nom de vertu ne lui point faire peur.

    L'École des maris, I, 2, Ariste
  • Michel Eyquem de Montaigne (château de Montaigne, aujourd'hui commune de Saint-Michel-de-Montaigne, Dordogne, 1533-château de Montaigne, aujourd'hui commune de Saint-Michel-de-Montaigne, Dordogne, 1592)
    Je voudrais aussi qu'on fût soigneux de lui* choisir un conducteur** qui eût plutôt la tête bien faite que bien pleine, et qu'on y requît tous les deux, mais plus les murs et l'entendement que la science.
    Essais, I, 26
    *à l'enfant
    **précepteur
    Commentaire
    Cette image, l'une des plus connues des Essais
    *à l'enfant
    **précepteur
    , est généralement citée à tort et appliquée à l'élève, non au précepteur. Elle était courante au XVIe siècle ; on la trouve, entre autres chez Henri Estienne dans son Apologie pour Hérodote
    *à l'enfant
    **précepteur
    .
  • Charles de Secondat, baron de La Brède et de Montesquieu (château de La Brède, près de Bordeaux, 1689-Paris 1755)
    L'éducation consiste à nous donner des idées, et la bonne éducation à les mettre en proportion.
    Essai sur les causes qui peuvent affecter les esprits et les caractères
  • Jean-Jacques Rousseau (Genève 1712-Ermenonville, 1778)
    Oserais-je exposer ici la plus grande, la plus importante, la plus utile règle de toute l'éducation ? Ce n'est pas de gagner du temps, c'est d'en perdre.
    Émile ou De l'éducation
  • Jean-Jacques Rousseau (Genève 1712-Ermenonville, 1778)
    Vous ne parviendrez jamais à faire des sages si vous ne faites d'abord des polissons.
    Émile ou De l'éducation
    Commentaire
    Il s'agit de l'éducation des enfants.
  • Jean-Jacques Rousseau (Genève 1712-Ermenonville, 1778)
    L'enfance a des manières de voir, de penser, de sentir qui lui sont propres ; rien n'est moins sensé que d'y vouloir substituer les nôtres.
    Julie ou la Nouvelle Héloïse
  • Jacques Turgot baron de Laulne (Paris 1727-Paris 1781)
    Le grand point de l'éducation, c'est de prêcher d'exemple.
    Correspondance, à Mme de Graffigny
  • Aristophane (Athènes vers 445-vers 386 avant J.-C.)
    Pour les petits enfants, l'éducation c'est le maître d'école ; pour les jeunes gens, c'est le poète.
    Les Grenouilles, 1054 (traduction H. Van Daële)
  • Sigmund Freud (Freiberg, aujourd'hui Příbor, Moravie, 1856-Londres 1939)
    L'éducation doit chercher sa voie entre le Scylla du laissez-faire et le Charybde de l'interdiction.
    Nouvelles Conférences sur l'introduction à la psychanalyse
    Die Erziehung hat ihren Weg zu suchen zwischen der Scylla des Gewährenlassens und der Charybdis des Versagens.
    Neue Folge der Vorlesungen zur Einführung in die Psychoanalyse
  • abbé Ferdinando Galiani (Chieti 1728-Naples 1787)
    L'éducation tout entière se réduit à ces deux enseignements : apprendre à supporter l'injustice et apprendre à souffrir l'ennui.
    Tutta l'educazione si riduce a questi due insegnamenti : imparare a sopportare l'ingiustizia e imparare a soffrir la noia.
    Lettere, 3 avril 1773
  • John Locke (Wrington, Somerset, 1632-Oates, Essex, 1704)
    [L'instruction] est à mes yeux la moindre partie de l'éducation.
    Pensées sur l'éducation, XXIV
    [Learning] I think is the least part of education.
    Thoughts on Education, XXIV
  • August Strindberg (Stockholm 1849-Stockholm 1912)
    L'éducation fait de chacun de nous une pièce de machine et non pas un individu.
    L'Écrivain
  • Samuel Langhorne Clemens, dit Mark Twain (Florida, Missouri, 1835-Redding, Connecticut, 1910)
    La bonne éducation consiste à cacher tout le bien que nous pensons de nous-mêmes et le peu de bien que nous pensons des autres.
    Good breeding consists in concealing how much we think of ourselves and how little we think of the other person.
    Notebooks