Journal de l'année Édition 2000 2000Éd. 2000

À ces non-invitations s'ajoutent les forfaits des trois derniers vainqueurs : le tenant du titre, Marco Pantani, avait décidé de faire impasse sur la Grande Boucle avant d'être exclu du Giro à la suite d'un contrôle positif ; Jan Ullrich, vainqueur en 1997, est blessé à un genou. Son coéquipier Bjarne Riis, couronné en 1996, est également absent pour cause de blessure. Une semaine avant le départ, le Tour s'annonce morose. Mais le 29 juin, l'Union cycliste internationale (UCI) provoque un coup de théâtre en ordonnant la réintégration de Virenque et de Saiz. La procédure d'exclusion aurait en effet souffert d'un vice de forme. La société du Tour est contrainte d'accepter la décision, et c'est donc avec les deux bannis que l'épreuve démarre le 3 juillet.

Équitation

Ledermann, première

Médaillée de bronze surprise lors des jeux Olympiques d'Atlanta, la Française Alexandra Ledermann est devenue la première femme à remporter le titre européen du saut d'obstacles, depuis la création de l'épreuve en 1957. Sur son vieux hongre de 16 ans, « Rochet M », sur lequel elle avait déjà brillé en 1996, Ledermann a devancé tous les favoris lors d'une dernière journée qu'elle n'attaquait pourtant qu'en cinquième position, après être revenue de la dix-neuvième place. Âgée de 30 ans, la cavalière normande, championne du monde juniors en 1989, troisième par équipes aux Championnats d'Europe 1995, vice-championne du monde par équipes en 1998, obtient son premier grand titre international. Les femmes ont été à l'honneur cette saison puisque, en concours complet, la Britannique Pilla Funnell a décroché le titre européen.

Habitués aux titres de gloire, les cavaliers allemands ont été, en 1999, un peu moins impériaux qu'à l'habitude, remportant tout de même les titres continentaux par équipes au saut d'obstacles et en dressage.

Championnats d'Europe

Dressage
(Arnheim, Pays-Bas, 1er-4 juillet)

Individuel :
1 A. Van Grunsven (P-B/Bonfire) 241,77 pts
2 U. Salzgeber (All./Rusty) 235,35 pts
3 A.Teeuwissen (P-B/Goliath) 232,03 pts

Par équipes :
1 Allemagne, 5 606 pts
2 Pays-Bas, 5 577 pts
3 Danemark 5 169 pts

Saut d'obstacles
(Hickstead, Angleterre, 26-29 août)

Individuel :
1 A. Ledermann (Fr./Rochet M), 9,60 pts
2 M. Fuchs (Suisse/Tinka's Boy), 11,31 pts
3 L. McNaught (Suisse/Dulf), 12,29 pts

Par équipes :
1 Allemagne, 24,13 pts
2 Suisse, 25,91 pts
3 Pays-Bas, 29,13 pts

Concours complet
(Luhmuhlen, Allemagne, 16-19 septembre)

Individuel :
1 P. Funnell (C-B/Suprême Rock), 74 pts
2 L. Algotsson (Suède/Stand by Me), 80 pts
3 P.Tomquist (Suède/SAS Monaghan), 83 pts.

Par équipes :
1 Grande-Bretagne, 266 pts
2 Allemagne, 364 pts
3 Belgique, 418 pts

Escrime

Une moisson record

Habituée à jouer les premiers rôles, l'équipe de France d'escrime a tenu son rang lors des Mondiaux disputés à Séoul. Avec huit médailles, dont cinq en or, les tireurs français ont battu leurs précédents records et affiché de grandes ambitions, à un an des jeux Olympiques. Certes, l'escrime s'est enrichie d'une nouvelle arme avec l'entrée en lice des sabreuses, mais le bilan n'en reste pas moins exceptionnel. Pour leur première participation à des championnats du monde, les Françaises ont décroché une médaille d'argent et Ève Pouteil-Noble une troisième place en sabre individuel.

Auteur d'un exploit rare, le sabreur Damien Touya, déjà considéré comme le digne successeur de Jean-François Lamour, est devenu champion du monde en individuel et par équipes. Les fleurettistes et épéistes messieurs complétaient le tableau en remportant les épreuves par équipes.

Si Laura Flessel, la championne olympique, a confirmé qu'elle était bien la meilleure épéiste de sa génération en défendant victorieusement son titre, elle a cependant échoué avec ses coéquipières à la septième place de l'épreuve collective.

Treizième, les fleurettistes dames ont pour leur part manqué d'une touche leur qualification pour les jeux Olympiques de Sydney, où les autres des Français feront figure de grands favoris.

Championnats du monde
(Séoul, 3-8 novembre)

Messieurs

Fleuret individuel :
1 S. Golubitski (Ukr.)
2 M. Zennaro (It.)
3 W. Wienand (All.) et Young Ho Kim (CdS)