Journal de l'année Édition 1991 1991Éd. 1991

Tchécoslovaquie b. Costa Rica 4-1 ; buts Skuhravy (12e, 63e, 82e), Kubik (76e), pour la Tchécoslovaquie ; Gonzales (55e), pour le Costa Rica.

Argentine b. Brésil 1-0 ; but Caniggia (80e).

RFA b. Pays-Bas 2-1 ; buts Klinsmann (60e), Brehme (85e), pour la RFA ; R. Koeman (88e, s. pen.), pour les Pays-Bas.

Eire b. Roumanie 0-0 (5 tirs au but à 4).

Italie b. Uruguay 2-0 ; buts Schillaci (65e), Serena (83e).

Yougoslavie b. Espagne 2-1 ; buts Stojkovic (77e, 92e), pour la Yougoslavie ; Julio Salinas (82e), pour l'Espagne.

Angleterre b. Belgique (ap. pr.) 1-0 ; but Platt (119e).

Quarts de finale

Argentine b. Yougoslavie 0-0 (3 tirs au but à 2).

Italie b. Eire 1-0 ; but Schillaci (37e).

RFA b. Tchécoslovaquie 1-0 ; but Matthäus (23e s. pen.).

Angleterre b. Cameroun (apr. pr.) 3-2 ; buts Platt (25e), Lineker (83e s. pen., 105e s. pen.), pour l'Angleterre : Kunde (61e s. pen.), Ekéké (64e), pour le Cameroun.

Demi-finales

(Naples, 3 juillet) : Argentine b. Italie 1-1 (4 tirs au but à 3) ; buts Schillaci (18e), pour l'Italie ; Caniggia (67e), pour l'Argentine.

Arbitre : M. Vautrot (F)

ARGENTINE : Goicoechea – Ruggeri, Serrizuela, Simon, Olarticoecha, Calderon (Troglio, 46e) – Giusti, Burruchaga, Basualdo (Batista, 99e) – Maradona (cap.), Caniggia. Entr. : Bilardo.

ITALIE : Zenga – Bergomi (cap.), Ferri, Baresi, Maldini, De Napoli – Donadoni, Giannini (Baggio, 74e), De Agostini – Schillaci, Vialli (Serena, 69e). Entr. : Vicini.

(Turin, 4 juillet) : RFA b. Angleterre 1-1 (4 tirs au but à 3) ; buts Brehme (59e), pour la RFA ; Lineker (81e), pour l'Angleterre.

Arbitre : M. Wright (Br).

ANGLETERRE : Shilton (cap.) – Parker, Butcher (Steven, 71e), Wright, Walker, Pearce – Platt, Waddle, Gascoigne – Beardsley, Lineker. Entr. : Robson.

RFA : Illgner – Brehme, Augenthaler, Buchwald, Berthold – Matthäus (cap.), Hässler (Reuter, 67e), Thon – Völler (Riedle, 38e), Klinsmann. Entr. : Beckenbauer.

Match pour la troisième place

(Bari, 7 juillet) : Italie b. Angleterre 2-1 ; buts Baggio (70e), Schillaci (84e s. pen.), pour l'Italie ; Lineker (81e), pour l'Angleterre.

Arbitre : M. Quiniou (F).

ANGLETERRE : Shilton (cap.) – Stevens, Walker, Wright (Waddle, 71e), Parker, Dorigo – Mc Mahon (Webb, 71e), Platt, Steven – Beardsley, Lineker.

ITALIE : Zenga – Bergomi (cap.), Ferrara, Baresi, Vierchowod, Maldini – Ancelotti, De Agostini (Berti, 67e), Giannini (Ferri, 89e) – Baggio, Schillaci.

Finale

(Rome, 8 juillet) : RFA b. Argentine 1-0 ; but Brehme (85e s. pen.).

Arbitre : M. Codesal (Mex.).

73 603 spectateurs.

Avertissements : Völler (53e), à la RFA ; Dezotti (9e), Troglio (83e), Maradona (88e), à l'Argentine.

Expulsions : Monzon (65e), Dezotti (88e), pour l'Argentine.

ARGENTINE : Goicoecha – Sensini – Serrizuela, Simon, Ruggeri (Monzon, 46e), Lorenzo – Burruchaga (Calderon, 54e), Basualdo, Troglio – Maradona (cap.), Dezotti.

RFA : Illgner – Berthold (Reuter, 71e), Kohler, Augenthaler, Brehme, Buchwald – Matthäus (cap.), Hässler, Littbarski – Klinsmann, Völler.

Classement des buteurs

6 buts : Schillaci (It.).

5 buts : Skuhravy (T).

4 buts : Matthäus (RFA), Michel (E), Milla (Cam.).

3 buts : Brehme (RFA), Klinsmann (RFA), Platt (G-B), Völler (RFA).

2 buts : Baggio (It.), Balint (R), Bilek (T), Cannigia (Arg.), Careca (Br.), Jozic (Y), Lacatus (R), Muller (Br), Pancev (Y), Redin (Col.), Stojkovic (Y).

France

C'est un championnat sans surprise auquel il nous a été permis d'assister. L'Olympique de Marseille, à grand renfort de vedettes aussi bien françaises qu'étrangères (Enzo Francescoli, Carlos Mozer, Chris Waddle), a conquis son cinquième titre de l'après-guerre que seul les Girondins de Bordeaux, entraînés par Raymond Goethals, ont été en mesure de lui contester, 30 journées durant. Le sorcier Belge, en effet, de retour dans le Sud-Ouest, a su tirer la quintessence d'un groupe très largement renouvelé, grâce en particulier au talent d'un Jean-Marc Ferreri promu meneur de jeu et au réalisme d'un Piet Den Boer impressionnant de puissance, et complément idéal de Klaus Allofs en attaque.