Journal de l'année Édition 1991 1991Éd. 1991

5e place
– Max Morinière : 10″ 15 sur 100 m.
– Stéphane Diagana : 48″ 92 sur 400 m haies. Record de France.
– Alain Blondel : 8 216 pts au décathlon.
– Odiah Sidibe : 11″ 40 sur 100 m.

6e place
– Philippe Tourret : 13″ 61 sur 110 m haies.
– Françoise Bonnet : 2 h 37′ 55″  au marathon.

7e place
– Ferenc Salbert : 5,60 m à la perche.
– Georges Saint-Rose : 16,81 m au triple saut.
– Pascal Lefèvre : 79,98 m au javelot.
– 4 × 400 m hommes : 3′ 3″ 33 pour Christophe Zapata, Stéphane Diagana, Patrick Barré et Olivier Noirot.

8e place
– Bruno Le Stum : 8′ 23″ 39 sur 3 000 m steeple.
– Viviane Dorsile : 52″ 11 sur 400 m.
– Sylviane Geffray : 2 h 39′ 21″  au marathon.

Championnats du monde de cross-country
(Aix-les-Bains, 24 mars)

Messieurs

1. Khalid Skah (M), les 12,2 km en 34′ 71″ ; 2. Tanui (K), m.t. ; 3. Koror (K), à 1″ ; 65. Itsweire (F) ; 77. Watrice (F) ; 99. Pantel (F).

par équipes : 1. Kenya ; 2. Éthiopie ; 3. Espagne ; 11. France.

Dames

1. Jennings (É.-U.), les 6 km en 19′ 71″ ; 2. Dias (P), à 12′ ; 3. Romanova (URSS), m.t. ; 17. Sergent (F) ; 20. Fays (F) ; 29. Ohier (F).

par équipes : 1. URSS ; 2. Éthiopie ; 3. Portugal ; 6. France.

Automobile

Un parfum de vengeance

Formule 1

Pour la deuxième année consécutive, le GP pour l'attribution du titre de champion du monde a été marqué par un accident survenu entre les deux prétendants ; en présence des mêmes acteurs, et toujours au Japon ! mais cette fois avec un scénario différent. Au feu vert, la Ferrari et la McLaren s'élancent. Exceptionnellement, Alain Prost précède Ayrton Senna, car, en figuration de course, sa Ferrari est supérieure à la McLaren. Au premier virage, le Brésilien se glisse à la corde d'où il est parti. Prost de l'extérieur se rabat selon la règle élémentaire de la bonne trajectoire vers l'intérieur et coupe ainsi la porte à son rival. Il n'y a pas de place pour deux voitures. C'est inévitable. À plus de 200 km/h, le bolide de Senna heurte celui de Prost par l'arrière. Sous l'effet du choc et sans son aileron perdu dans la bataille, la Ferrari effectue un tête-à-queue, tandis que la McLaren tire tout droit, privée de sa roue avant gauche détruite dans la collision. Les deux hommes sont contraints à l'abandon après seulement 10″  de course. Senna vient d'enlever son deuxième titre mondial.

À qui la faute ? À Prost, sûrement pas. Il devait absolument gagner le GP s'il voulait garder une chance de remporter le championnat. Son départ était, en outre, parfait et il roulait en tête. Reste Senna. La responsabilité, c'est l'évidence, lui incombe. Sa manœuvre était-elle délibérée ? Lui seul peut le dire. Personne ne le saura sans doute jamais. En tout cas, après cette partie de stock-car, solutions et sanctions s'imposent. Les règlements actuels ne correspondent plus à l'investissement colossal des firmes automobiles. De l'ordre de 300 millions de francs par an dans les écuries de pointe comme Ferrari ou McLaren, dont 60 pour le premier pilote. Et, de plus, cette absence de réaction de la part des officiels n'est pas acceptable, ni très professionnelle. Il devient urgent de donner un coup de frein à l'inconscience de certains conducteurs. Les ramener à la raison. La sécurité et la crédibilité de la F1, déjà bien entamée, en dépendent. À Jean-Marie Balestre, président de la Fédération internationale du sport automobile, de s'en charger avec toutes les parties concernées. « Il n'y avait de la place que pour un. » Cette phrase, prononcée par Senna à la suite de son carambolage, résume en fait assez bien la philosophie actuelle de cette discipline.

Classement des pilotes F1

1. Ayrton Senna (Br.), 78 pts.

2. Alain Prost (F), 71 pts.

3. Nelson Piquet (Br.), 43 pts.

4. Gerhardt Berger (Aut.), 43 pts.

5. Nigel Mansell (G.-B.), 37 pts.

6. Thierry Boutsen (B), 34 pts.

7. Ricardo Patrese (It.), 23 pts.