Les grands seigneurs du sport ne dédaignent pas non plus la clientèle moyenne, et ils réalisent des modèles où le nombre des chevaux diminue en même temps que le prix. C'est l'exemple de Porsche, avec une 911 plus modeste, et d'Alfa Romeo, qui dote son coupé 1600 d'un nouveau moteur 1300 et le baptise Junior.

Pour les pères de famille

Le sport, c'est bien. Mais ce secteur ne représentera jamais qu'une part somme toute limitée du marché français. Ce dernier absorbe 25 % de voitures coûtant environ 6 000 F (Renault 4, Citroën 2 CV), 30 % de voitures de 7 000 à 8 000 F (Renault 8 et 10, Citroën Ami 6, Simca 1000), 35 % des voitures entre 9 000 et 10 000 F (Peugeot 204 et 404, Simca 1300 et 1500, Renault 16) et 10 % des voitures dépassant 10 000 F (ID, DS et marques étrangères).

C'est pourquoi l'automobiliste s'intéresse surtout aux modèles peut-être plus classiques, mais susceptibles de répondre à ses problèmes de transports professionnels ou familiaux. Dans ce domaine, la palme revient à Fiat, dont la 124 ajoute à des caractéristiques intéressantes et à une habitabilité toute familiale un prix particulièrement bas.

Elle aura à affronter les modèles sinon tout à fait nouveaux, du moins très rénovés, produits en abondance par les filiales européennes des constructeurs américains : Ford (Allemagne) présente ainsi de nouvelles 12 M et 15 M, et Ford (Grande-Bretagne) des versions améliorées des Zodiac et Zephyr ; Opel transforme une fois de plus la Rekord, dont la carrosserie et le moteur reçoivent une nouvelle jeunesse. Vauxhall (toujours la General Motors) rajeunit les Viva, connues en France sous le nom d'Epic, tandis que Rootes, contrôlée par Chrysler, expose pour la première fois à Paris sa berline Hunter.

Enfin, on doit citer la nouvelle Volvo 144 (une nouveauté chez Volvo, c'est un événement !), une limousine à six glaces latérales dotée d'un double système de freinage.

Les belles américaines

Comme toujours, les amateurs de sensationnel, ou du moins de gigantisme, se rabattaient sur les stands des constructeurs américains. Les plus techniciens pouvaient déceler les premières améliorations découlant des mesures prises par les pouvoirs publics pour mieux assurer la sécurité des automobilistes : double circuit de freinage, verrouillage plus poussé des portes, colonne de direction et volant rétractables, par exemple.

Une nouvelle tout à l'avant, la Cadillac Eldorado, succède, chez General Motors, à l'Oldsmobile Tornado, sortie l'année dernière. Ce coupé à cinq places, mais aux lignes sportives, est accompagné par la Chevrolet Camaro, dans ses versions coupé et cabriolet. Ces deux modèles constituent la réplique de la General Motors au succès de la Ford Mustang et à la sortie d'un autre coupé sport par le vainqueur des 24-Heures du Mans, la Mercury Cougar, qui atteint 190 km/h.

Quant à l'American Motors, il avait choisi Paris pour présenter sa gamme renouvelée, et notamment un nouveau modèle, la Rebel, montée en Europe par Renault dans ses usines de Haren, près de Bruxelles.

Parmi la foule des visiteurs du Salon, bien peu s'intéressaient aux problèmes techniques. Les constructeurs n'avaient, au reste, pas fait beaucoup d'effort dans ce domaine. On semblait avoir oublié la technique. Rien de nouveau pour le moteur rotatif, vedette du Salon il y a trois ans, et encore moins pour la turbine. Et la voiture électrique, dont on commence beaucoup à parler en Europe comme en Amérique, n'est encore qu'un projet lointain.

Seul progrès important, l'automatisme continue à gagner du terrain. Lentement chez les utilisateurs, qui doivent supporter une charge financière accrue à l'achat et aussi à la revente, de mauvaise grâce chez la plupart des concessionnaires, peu préparés à entretenir et à réparer les boîtes automatiques. Mais avec une certaine persévérance chez beaucoup de constructeurs qui ont compris que cette conduite à l'américaine était inéluctable.

Ce n'est pas seulement le meilleur spécialiste européen Daf, qui propose aujourd'hui un nouveau modèle équipé du célèbre Variomatic, mais dès leur première apparition, des voitures comme la Sunbeam Hunter ou la Volvo 144 sont proposées avec une option automatique, tandis que cette possibilité est désormais offerte sur des véhicules comme la Rover 2000 ou la Fiat 850.