Grande Encyclopédie Larousse 1971-1976Éd. 1971-1976
D

décorateurs de cinéma (suite)

Quelques dates dans l’histoire du décor au cinéma

1894

É.-U. : Les films de W. K. L. Dickson (qui travaille pour Edison) sont tournés dans le studio Black Maria, local monté sur roues et orientable selon les positions du soleil.

1897

France : Construction par Méliès du premier Théâtre de prises de vues à Montreuil et utilisation des premiers décors peints.

1898

France : Films Pathé tournés dans un hangar en planches construit à Vincennes (décors peints par Maurice Fabrège).
Films Gaumont tournés sous une véranda à Belleville (décors peints par Charmoy).

1899

G.-B. : Construction par Robert William Paul du premier studio anglais.

1901

France : Construction du premier studio Pathé rue du Bois à Vincennes. Équipe fixe de décorateurs (Fabrège, Vasseur, G. Dumesnil). Transformation du studio de Méliès à Montreuil.

1904

France : Construction d’un nouveau studio Pathé à Montreuil (à l’équipe première des décorateurs s’ajoutent Colas, Ménessier, H. Laurent).

Italie : Construction par Arturo Ambrosio du premier studio italien à Turin.

1905

France : Construction des studios Gaumont à Paris, aux Buttes-Chaumont. Équipe de décorateurs : Ménessier (transfuge de Pathé), R.-J. Garnier et J. Perrier.

Italie : Construction du studio Alberini-Santoni pour le tournage de la Prise de Rome.

1906

France : Construction du studio Éclair à Epinay-sur-Seine (décorateur : G. Personne).

É.-U. : Nouveaux studios Edison, Vitagraph, Biograph à New York et Chicago.

1909

France : Essor du coloriage au pochoir.

1910

Italie : Nombreux films historiques tournés en « décors construits » nommés machines. Manifeste du futurisme à Milan.

Allemagne : Manifeste de l’expressionnisme à Munich.

1911

G.-B. : Premiers films en couleurs (bichrome), procédé Kinemacolor.

1914

Italie : Apogée du décor construit et de la mise en scène spectaculaire : Cabiria de G. Pastrone (déc. : Camillo Innocenti).
Premier essai de futurisme cinématographique : Mondo Baldoria d’Aldo Modinari.

1916

Italie : Manifeste du cinéma futuriste de Filippo Tomasso Marinetti.

É.-U. : Intolérance de D. W. Griffith (déc. : F. Wortman, R. Ellis Wales).

1917

Suède : Les Proscrits de V. Sjöström (déc. : Axel Esbensen).

1918

France : Fondation des studios de la Victorine à Nice.

1919

Allemagne : Débuts réels de l’expressionnisme dans les films allemands : le Cabinet du docteur Caligari de R. Wiene (déc. : H. Warm, W. Röhrig et W. Reimann).

U. R. S. S. : Manifeste de Cinéma-Œil (Kino-Glaz) de Dziga Vertov.

1921

Allemagne : Influence du style Kammerspiel (le Rail de Lupu-Pick).

1922

U. R. S. S. : L. V. Koulechov fonde le Laboratoire expérimental. Fondation de la FEKS (Fabrique de l’acteur excentrique).

1923

É.-U. : Les Rapaces d’E. Von Stroheim (déc. : R. Day).

1924

France : L’Inhumaine de M. L’Herbier (déc. : F. Léger, R. Mallet-Stevens, C. Autant-Lara, A. Cavalcanti).

1925

France : Construction d’un studio Pathé à Joinville. Napoléon d’A. Gance (déc. : A. Benois, Schildknecht).
Feu Mathias Pascal de M. L’Herbier (déc. : A. Cavalcanti, L. Meerson).

1926

É.-U. : Le Pirate noir, avec Douglas Fairbanks (premier long métrage en Technicolor avec procédé bichrome).

Allemagne : Metropolis de F. Lang (déc. : O. Hunte, E. Kettelhut et K. Vollbrecht).

1928

France : La Passion de Jeanne d’Arc de C. Dreyer (déc. : Hermann Warm, Jean Hugo).

1929

É.-U. : Orientation du film sonore vers les films musicaux.

1930

Tchécoslovaquie : Fondation des studios de Barrandov.

Allemagne : L’Ange bleu de J. Von Sternberg (déc. : O. Hunte).

1931

G.-B. : Fondation des studios d’Ealing.

France : À nous la liberté de R. Clair (déc. : L. Meerson).

Allemagne : L’Opéra de quat’ sous de G. W. Pabst (déc. : A. Andreïev).

1933

É.-U. : King-Kong d’E. Schoedsack et M. Cooper (déc. : W. O’Brien).

1934

É.-U. : Les grandes compagnies ont toutes une équipe fixe de décorateurs.
L’Impératrice rouge de J. Von Sternberg (déc. : H. Dreier, P. Ballbusch, R. Kollorsz).

France : L’Atalante de J. Vigo (déc. : F. Jourdain).

1935

É.-U. : Becky Sharp de R. Mamoulian, premier long métrage Technicolor trichrome.

France : La Kermesse héroïque de J. Feyder (déc. : L. Meerson).

1936

France : Mise au point par André Debrie de la « Truca » (trucages de laboratoire).

1937

Italie : Fondation des studios Cinecitta.

1938

France : Brevet du Pictographe (trucages) mis au point par A. Debrie et A. Gance.
Quai des brumes de M. Carné (déc. : A. Trauner).

G.-B. : Mise au point du « travelling matte » (trucages) dans les studios d’Arthur Rank.

U. R. S. S. : Alexandre Nevski de S. M. Eisenstein (déc. : I. A. Chpinel et N. Solovev).

1941

É.-U. : Citizen Kane d’O. Welles (déc. : Van Nest Polglase).

1942

Italie : Ossessione de L. Visconti, premier film néo-réaliste.

1944

France : Les Enfants du paradis de M. Carné (déc. : L. Barsacq, A. Trauner, R. Gabutti).

U. R. S. S. : Ivan le Terrible de S. M. Eisenstein (déc. : I. A. Chpinel et L. I. Naoumova).

1945

Italie : Rome ville ouverte de R. Rossellini (décors naturels).

1950

É.-U. : Nouvelle pellicule couleur Eastmancolor.

1953

Italie : Senso de L. Visconti (déc. : O. Scotti).

É.-U. : La Tunique d’H. Koster, premier film en Cinémascope.

Japon : Les Contes de la lune vague après la pluie de K. Mizoguchi (déc. : Kisaku Ito).

1955

France : Lola Montes de Max Ophuls (déc. : J. d’Eaubonne).

1961

France : L’Année dernière à Marienbad d’A. Resnais (déc. : Jacques Saulnier).

1962

Italie : Huit et demi de F. Fellini (déc. : P. Gherardi).

1966

France : Les Demoiselles de Rochefort de J. Demy (déc. : Bernard Evein).

1968

G.-B. : Oliver de C. Reed (déc. : John Box).

É.-U. : 2001, l’Odyssée de l’espace de S. Kubrick (déc. : Tony Masters).

1969

Italie : Satyricon de F. Fellini.

1972

G.-B. : Zardoz de J. Boorman (déc. : Anthony Pratt)