Grande Encyclopédie Larousse 1971-1976Éd. 1971-1976
P

pétrole (suite)

Installations pétrolières

• Ingénierie.
La sécurité doit être une préoccupation constante dès le stade de la conception et de la construction de l’usine, et des règles officielles fixent les normes minimales à respecter par exemple sur les points clés suivants : espacements et distances de sécurité ; mises à la terre afin d’assurer la dissipation de l’électricité statique et de la foudre ; compartimentage par digues, merlons et murs pare-feu afin de limiter la propagation des incendies ; équipements fixes et mobiles d’extinction des incendies et de refroidissement des installations voisines menacées par le feu ; quantités d’eau stockée et distribuée pour la fabrication des mousses étouffantes et le refroidissement ; dispositifs d’urgence en cas de danger (soupapes, condenseurs et torches de sécurité) ; clôtures ; routes et moyens d’accès des secours ; etc. Le calcul des appareils qui emmagasinent les hydrocarbures sous pression, à froid ou à chaud, est soumis à une réglementation spéciale, analogue à celle des chaudières à vapeur, élaborée par le service des Mines. Ce dernier est également chargé du contrôle et de l’inspection des « établissements classés » dès la demande d’autorisation et de permis de construire, puis pendant la construction et l’exploitation de l’usine.

Les moteurs et l’appareillage électrique installés dans les zones dangereuses, où des gaz et vapeurs pourraient être présents, doivent être certifiés antidéflagrants (incapables de transmettre une flamme vers l’extérieur de leur enceinte étanche) ou à sécurité intrinsèque (incapables d’allumer un mélange détonant).

• Exploitation.
Les consignes de sécurité interdisent de fumer et de faire du feu lorsqu’il y a une présence possible d’hydrocarbures : les travaux de soudure, par exemple, ne sont autorisés dans une raffinerie ou un dépôt qu’après vérification de l’absence de tout danger et signature d’un permis de feu par un cadre responsable.

Les consignes d’exploitation interdisent les manœuvres dangereuses et prescrivent les méthodes et séquences opératoires permettant de minimiser les risques d’incendie ou d’accidents de personnes (chutes, blessures, luxations).

Les consignes d’incendie précisent les manœuvres à effectuer en cas de sinistre, la prompte intervention des opérateurs eux-mêmes jouant un rôle vital dans l’extinction du feu, parfois avant l’arrivée des pompiers, pour isoler le secteur affecté et pour arrêter les installations en service qui pourraient alimenter le foyer.

Les établissements importants disposent de plusieurs véhicules extincteurs équipés de moyens puissants en poudre ou en mousse étouffante pour l’asphyxie des flammes. Une entraide mutuelle immédiate est d’ailleurs prévue en permanence entre usines voisines. La formation du personnel et son entraînement régulier par des manœuvres d’incendie réelles ou simulées doivent être pratiqués avec persévérance afin que chacun soit instruit du danger et de la lutte contre les accidents et les feux.

Tankers

La sécurité à bord des navires pétroliers s’inspire des mêmes règles et des mêmes précautions, une vigilance particulière devant s’exercer pendant les opérations de chargement et de déchargement dans les ports. Des dangers spécifiques se présentent lors du dégazage des citernes : un mélange détonant d’air et d’hydrocarbures peut alors coïncider avec la présence d’électricité statique créée par le frottement des jets de nettoyage sur les parois des compartiments. La solution adoptée sur les tankers modernes consiste à opérer le dégazage sous atmosphère inerte en prélevant des fumées à la cheminée du navire pour chasser l’air des citernes.

La fréquence et la gravité des accidents ainsi que le coût des sinistres pétroliers ne peuvent être maîtrisés, devant le gigantisme atteint par cette industrie, qu’au prix d’un effort de plus en plus important consacré à la recherche de la sécurité.

A.-H. S.

A.-H. S.

➙ Additif / Ammoniac / Aromatiques (hydrocarbures) / Bitume / Cracking / Dégazolinage / Désulfurafion / Distillation du pétrole / Essence / Éthylène / Forage / Fuel oil / Gas-oil / Gaz / Gisement / Hydrogénation / Lubrifiant / Octane (indice d’) / Offshore / Paraffine / Pétrochimie / Pétrolier / Pipe-line / Pollution / Polymère pétrochimique / Propylène / Prospection pétrolière / Protides / Raffinage / Reformage / Sable et schiste bitumineux / Solvant / Soufre / Steam-cracking / Stockage du pétrole et du gaz.

 E. Dalemont, le Pétrole (P. U. F., coll. « Que sais-je ? », 1944 ; 7e éd., 1971). / R. F. Goldstein, The Petroleum Chemicals Industry (Londres, 1949 ; 3e éd. avec la coll. de A. L. Wadams, 1967). / G. B. Moody, Petroleum Exploration Handbook (New York, 1961). / J. Guillemot, Cours de géologie du pétrole (Technip, 1965). / M. Mainguy, Recherche et production des hydrocarbures (Mouton, 1965). / X. Normand, Leçons sommaires sur l’industrie du raffinage du pétrole (Technip, 1965 ; 2 vol.). / L. Sajus, le Pétrole, raffinage et pétrochimie (A. Colin, 1965). / P. Wuithier, le Pétrole, raffinage et génie chimique (Technip, 1965). / A. Perrodon, Géologie du pétrole (P. U. F., 1966). / W. F. Blard et R. L. Davidson, Petroleum Processing Handbook (New York, 1967). / M. Louis, Cours de géochimie du pétrole (Technip, 1967). / L. J. Spillane et M. P. Leftin, Refining Petroleum for Chemicals (Washington, 1 970). / E. Vellinger, Industrie du pétrole (Dunod, 1970). / P. Leprince, A. Chauvel et J.-P. Catry, Procédés de pétrochimie. Caractéristiques techniques et économiques (Technip, 1971). / A. Wenger, Pétrole et gaz naturel en mer du Nord. Droit et économie (Technip, 1972).


Les grandes compagnies de pétrole


Atlantic Richfield Company,

société américaine créée en 1870 sous la dénomination d’Atlantic Refining Company. Le développement du groupe est assuré, avec la croissance de la production, par la prise de contrôle de plusieurs affaires. En 1966, Atlantic Refining Co. fusionne avec Richfield Oil Corporation et devient Atlantic Richfield. En 1969, la société Sinclair Oil Corporation est absorbée, apportant au groupe un important réseau de distribution dans quarante-deux États américains ainsi que les puits et les neuf raffineries qu’elle possède. Au cours des dernières années, Atlantic Richfield réalise d’importantes opérations d’explorations en Alaska et bénéficie de l’expansion du marché du gaz naturel, qui constitue une part importante de sa production, se montrant ainsi l’une des compagnies pétrolières les plus dynamiques de son secteur.


British Petroleum Company Ltd (The) [BP],